http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
11 de janvier de 2020 Twitter Faceboock

Forte mobilisation à Paris. Grévistes, Gilets jaunes et avocats déterminés à aller « jusqu’au retrait »
Nora Pardi

Ce samedi 11 janvier a lieu une nouvelle manifestation, appelée par l’intersyndicale, contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. La mobilisation est importante, gilets jaunes, grévistes de la RATP et de la SNCF, professeurs, avocats s’étant rejoint dans la rue, avec quelques affrontements, des chants et une ambiance joyeuse dans le cortège.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Forte-mobilisation-a-Paris-Grevistes-Gilets-jaunes-et-avocats-determinees-a-aller-jusqu-au-retrait

Crédits photos : afp.com via L’EXPRESS/Abdulmonam EASSA

Après plus d’un mois de grève pour certains et avec l’arrivée de nouveaux secteurs dans la bataille, comme les avocats, la colère augmente chez ceux qui se battent contre la réforme antisociale du gouvernement. Jeudi dernier avait lieu une manifestation très importante pour revendiquer le retrait du projet avec plus d’1.5 millions de personnes dans les rues et une répression des plus violentes. Aujourd’hui à nouveau, la mobilisation est importante.

Des affrontements à Daumesnil

Quelques affrontements ont eu lieu, notamment à Daumesnil, alors que la police a cherché à empêcher le cortège qui tentait de rejoindre la place de la Bastille, d’avancer. Des gaz et des tirs de LBD ont été utilisés pour contrer la radicalité de la tête de cortège. De fait, arrivé à Daumesnil, des barricades ont été enflammés, alors que la police gazait l’avant du cortège, composé de grévistes, gilets jaunes et avocats et qui souhaitait continuer d’avancer. La tête de cortège, très longue, comme dans les dernières manifestations, car les contestataires refusent de se mettre derrières les ballons syndicaux, a été coupée en deux et les deux côtés gazés.

Mais les manifestants ont refusé de se laisser faire et continué d’avancer malgré la répression. Comme jeudi dernier juste avant Saint Augustin, les manifestants ont refusé de se laisser faire face à une police déterminée à les faire reculer.

A l’avant de la manifestation, les affrontements ont atteint un fort niveau de radicalité et certains policiers ont été obligés de reculer face aux jets de projectile des manifestants.

Chants et ambiance joyeuse chez les manifestants

Les différents secteurs présents : grévistes de la RATP et de la SNCF, professeurs, avocats, jeunes montrent leur détermination contre le gouvernement dans une ambiance heureuse.

La manifestation a continué dans une ambiance heureuse, autour des slogans qui rythment cette grève comme « On ira jusqu’au retrait ». A Bastille, sur les marches de l’Opéra, une chorale s’est mise en place et la manifestation continue.

Une démonstration de radicalité, d’une tête de cortège qui refuse de se laisser faire face à la répression violente. Alors que les syndicats semblent, pour certains, vouloir négocier, la base exprime ses vœux dans la rue : le retrait et seulement ça !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com