http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
13 de janvier de 2020 Twitter Faceboock

Un pas de plus vers l’indécence
Carlos Ghosn veut une retraite de 800 000 euros et attaque Renault aux Prud’hommes
Enora Lorita

En plein conflit contre la réforme des retraites, l’ancien patron de Renault-Nissan a franchi un pas de plus dans l’indécence après son évasion rocambolesque du Japon : il a affirmé au micro d’Europe 1 vouloir défendre ses droits à sa retraite française, et ainsi toucher 774.774 euros par an.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Carlos-Ghosn-veut-une-retraite-de-800-000-euros-et-attaque-Renault-aux-Prud-hommes

Photo Eric Piermont. AFP

Réfugié dans une maison payée par Nissan au Liban et alors que le gouvernement déclarait il y a quelques jours qu’il ne serait pas extradé s’il venait à se réfugier en France, Carlos Ghosn en veut encore plus.

Sous les feux des projecteurs depuis son évasion du Japon, Carlos Ghosn déclarait au micro d’Europe 1 ce lundi vouloir faire valoir ses droits « légitimes » à sa retraite en France.

Selon l’ex-patron de Renault-Nissan, il aurait, en janvier 2019, soit deux mois après son arrestation pour abus de biens sociaux, écrit une lettre disant qu’il désirait se retirer de ses fonctions, ce qu’il considère différent d’une démission. Il a ainsi déclaré : « Je fais valoir mes droits à la retraite en France, ce qui a été accepté. » : une retraite-chapeau qui s’élève à 774.774 euros par an, alors que la retraite moyenne des français est chiffrée à 1472 euros bruts par mois.

Plus encore, dans un entretien accordé au Figaro, Carlos Ghosn a expliqué avoir entamé des poursuites aux prud’hommes contre Renault pour obtenir sa retraite : « Ma démission de Renault ? C’est une farce ! Je réclame mes droits à la retraite ainsi qu’à tous les droits qui me sont acquis. » Le millionnaire entend donc réclamer une indemnité de départ à la retraite estimée à 249 999,99 euros, en plus de sa retraite-chapeau.

Un deux poids deux mesures de la part des médias et du gouvernement qui avaient lancé une bataille contre les grévistes en les traitant de "privilégiés".
En effet, alors que les salariés de la SNCF et de la RATP sont en grève reconductible depuis plus de 40 jours pour permettre à tous d’espérer avoir une retraite leur permettant à minima d’avoir un toit et de quoi se nourrir, l’ex PDG millionnaire n’a peur de rien et franchi un pas supplémentaire dans l’indécence et le mépris, et voudrait presque qu’on s’attriste sur son sort.

Des grévistes qui sont traités en criminels et qui ont passé Noël sur les piquets de grève, un patron escroc millionnaire qui a pu réveillonner tranquillement dans sa villa autour d’une coupe de champagne, et qui aujourd’hui continue à vouloir piller dans les poches de ceux qui se cassent le dos quotidiennement pour espérer manger à la fin du mois.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com