http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
8 de février de 2020 Twitter Faceboock

Répression à la RATP
Dépôt bus de Lagny : 8 rapports de la direction pour casser à tout prix le mouvement
Arthur Nicola

Au dépôt de bus de Lagny, dans le XXème arrondissement de Paris, la direction fait tout pour réprimer les grévistes : huit rapports ont été écrits, certains reprochant même aux conducteurs alors en service d’avoir baissé leur fenêtre et parlé aux grévistes !

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Depot-bus-de-Lagny-8-rapports-de-la-direction-pour-casser-a-tout-prix-le-mouvement

« C’est le seul levier qu’ils ont trouvé pour nous intimider et arrêter de filtrer. C’est de l’intimidation et de l’abus d’autorité » résume, en colère, Ahmed, une des figures du mouvement sur le dépôt de Lagny. Cette semaine, les grévistes ont appris que la responsable des ressources humaines a écrit huit rapports sur différents agents, dont certains sont des figures de la grève. Un moyen de casser la mobilisation sur ce centre, où un noyau de grévistes ne lâche rien. Lundi 3, alors que beaucoup s’étaient mis en grève pour soutenir Ahmed et Alexandre, deux autres grévistes de la RATP menacés de licenciement aux dépôts de Flandres et Vitry, la direction a décidé de frapper fort pour tenter d’intimider les salariés.

Dans les rapports, qu’aucun des salariés n’a encore pu consulter, la direction reproche notamment à Patrick et Nathalie, deux grévistes du noyau dur d’avoir participé au blocage des bus : « dans trois des rapports, on nous reproche d’avoir « participé au blocage » alors qu’on a absolument pas participé au blocage » témoigne Nathalie. Une participation aux blocage que remet en cause Patrick, qui explique qu’il n’y a même pas eu de blocages : « on me reproche d’avoir parlé à des collègues alors qu’il n’y a eu aucun blocage de fait, même la police est passée à plusieurs reprises et a pu constater qu’il n’y avait pas de blocage ! »

Ces rapports sont la première étape avant que la direction puisse convoquer un conseil de discipline, et dans la dynamique répressive qu’a adopté la direction de la RATP, tout porte à croire que des salariés de Lagny seront eux-aussi convoqués. Et quand bien même ils ne le seraient pas, « à la moindre erreur, on sera susceptible de nous ressortir ces rapports » explique Nathalie. Des rapports qui toucheront les salariés sur l’avancement, sur les demandes de mobilités sur d’autres départements (métro par exemple).

Pour d’autres salariés mis en cause, la direction est allé jusqu’à réprimer des salariés qui avaient repris le travail et osé ouvrir la fenêtre de leur bus pour parler aux grévistes ! « Ils reprochent à des conducteurs d’avoir « participé au retard à la sortie en discutant avec les grévistes » dénonce Nathalie. Même énervement chez Patrick : « ils ne veulent plus qu’on parle à des non-grévistes. Même celui qui ouvre sa fenêtre pour parler maintenant c’est un rapport : c’est inadmissible ! » Alors que les grévistes n’ont pas le droit d’aller dans la salle des machinistes pour parler à leurs collègues, la direction leur reproche maintenant de leur parler au début de leur service, à 5h30, quand ils sortent du dépôt. Une pratique pourtant généralisée sur tous les piquets de grève de la RATP : parler une minute à son collègue avant le début de son service, quoi de plus normal ? Par ailleurs, depuis le début du mouvement, la direction et les grévistes avaient une sorte d’accord tacite pour que les grévistes puissent parler a minima 30 secondes avec tous les machinistes qui sortaient du dépôt.

Mais visiblement la direction a décidé de changer les règles, pour empêcher, ce lundi 3 février, que les grévistes mobilisent leurs collègues pour la grève du 6. Du côté des grévistes, pas question de lâcher et d’attendre les suites : « le but c’est de réagir très vite avant d’attendre qu’ils isolent les salariés et qu’ils se retrouvent convoqués tout seuls » explique Nathalie, qui compte, comme tous ses camarades, sur la solidarité avec les autres dépôts de bus et celles des autres secteurs pour soutenir tous ceux victimes de la répression.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com