http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
15 de février de 2020 Twitter Faceboock

Boycott de la saisie des évaluations nationales de CP
Les enseignant.es d’Oloron (64) contre Jean-Michel Blanquer
Klèw Ianpako

La circonscription d’Oloron-Sainte-Marie, dans les Pyrénées Atlantiques, refuse de saisir les résultats des évaluations de CP, goutte d’eau qui fait déborder le vase de la surcharge de travail incommensurable qui s’abat, écrase et va parfois jusqu’à achever les professeurs des écoles.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Les-enseignant-es-d-Oloron-64-contre-Jean-Michel-Blanquer

Le mouvement et cette décision de boycott, prise en conseil des maîtres et en concertation entre enseignants, n’est pas l’initiative des syndicats. Les enseignants en lutte depuis le 4 février subissent néanmoins actuellement des pressions importantes, pour changer de position et encore courber l’échine pour rentrer ces résultats, sans quoi, ils seront sanctionnés sévèrement. Ils n’en ont pas envie. Il y en a assez d’être dociles.

Mal-être enseignant dans un contexte de réforme des retraites et paupérisation de la profession

Entre vingt et trente enseignants ont été reçus par l’IEN d’Oloron et ont pu tour à tour expliquer que s’ils en sont aujourd’hui réduits à de telles actions, c’est que depuis le 5 décembre, ils hurlent à la rue leurs souffrances liées à la détérioration du quotidien et que jamais ils ne sont écoutés. Le ministre continue à leur cracher son mépris au visage, les tâches administratives continuent de s’amonceler, le nombre d’élèves continue de croître, de même que les difficultés des élèves et le nombre d’élèves en difficulté et en inclusion, et ce avec de moins en moins de moyens. Tout ceci additionné à un salaire de misère et à une retraite menacée de devenir minable ainsi qu’à une volonté féroce de modifier le statut des enseignants.

« Faites mieux avec moins. C’est pire ailleurs. Vous êtes nuls nuls nuls. Mal formés. Nuls en maths. Nuls en français. Trop en vacances. Tenez, on va vous former pendant vos vacances. Tellement nuls qu’on ne vous demande même plus de nous aider à concevoir ni de corriger les copies des évaluations nationales de CP et de CE1, mais seulement de recopier les réponses des élèves sur une application de l’Education nationale qui fait la correction automatiquement. Tellement nuls, qu’on ne vous paie plus pour effectuer cette tâche, autrefois rémunérée. Tellement nuls, qu’on vous transforme en sous-fifres de robots ». Voilà le message renvoyé par notre hiérarchie.

Les raisons de la colère et du refus de saisir les évaluations de CP

La réalité de ces évaluations, c’est que les résultats qu’elles fournissent sont arrangés : comme l’analyse Roland Goigoux, « il suffit de jouer avec les taux de réussite attendus pour influencer les pourcentages d’élèves en difficulté » dans les domaines choisis par le Ministre de l’Education nationale comme prioritaires. Il s’agit donc de fournir des données au Ministre qui les bricole afin de justifier ses orientations politiques qui sont autant d’injonctions souvent contradictoires avec les observations de terrain des professionnels enseignants. Rentrer ces évaluations de CP-CE1, c’est donc fournir au Ministre de quoi justifier son pilotage par le haut qui accroît le mal-être enseignant et lui offrir ses arguments politiques fallacieux basés sur une utilisation biaisée des résultats.

La pétition

Les enseignants d’Oloron n’ont pas envie de baisser les bras face aux pressions subies, mais ils ont besoin de se sentir soutenus. C’est pour cette raison qu’il est important de signer et de partager largement la pétition dont ils sont à l’origine.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com