http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
15 de mars de 2020 Twitter Faceboock

#ResteChezToi
#ResteChezToi : les soignants prennent en main la prévention face au coronavirus

Le message est simple et il a le mérite d’être clair : pour limiter la propagation d’un virus particulièrement contagieux, il faut limiter les déplacements et les situations d’interaction sociale. Les soignants, qui sont en première ligne contre l’épidémie, craignent en effet une accélération de la propagation qui augmenterait les difficultés déjà avérées dans l’hôpital public.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/ResteChezToi-les-soignants-prennent-en-main-la-prevention-face-au-coronavirus

Contrairement à la communication du gouvernement, complètement erratique ces derniers jours, le collectif inter-hôpitaux lance un message très clair pour renforcer la prévention contre la propagation du CoVid19 : reste chez toi, stay at home. Une mesure de prophylaxie qui vient s’ajouter à celles que l’on pratique déjà, mais qui, cette fois, émane directement des personnels hospitaliers et non de la communication gouvernementale.
Et ils font bien, les personnels hospitaliers, de prendre la parole, car pour le reste des discours publics, ils sont devenus trop difficiles à croire. Entre Macron, jeudi soir, qui leur rend hommage alors que ça fait des années que l’hôpital public est broyé morceaux par morceaux par les politiques soumises à la loi de la plus-value, et Blanquer qui, depuis jeudi matin, ne cesse de changer d’avis sur les mesures à prendre, on a fini par avoir du mal à suivre. Ces effets de girouette ont la particularité d’être particulièrement anxiogènes dans une situation qui est déjà inquiétante. C’est aussi pour lutter contre ces effets délétères que le collectif inter-hôpitaux lance son "#ResteChezToi on va s’occuper des urgences, on va s’occuper des cas graves" - diffusant ainsi un message de bon sens, dans une situation où l’irrationnel ajoute des risques.

Le collectif inter-hôpitaux est né en septembre 2019 dans le cadre de la lutte contre la décomposition des moyens hospitaliers : manque de personnel, manque de lits, budgets alignés sur le rendement, patients en situation de maltraitance institutionnelle. Dans la situation de soins ordinaires, le collectif tirait donc déjà la sonnette d’alarme contre le gouvernement et l’ensemble de ses prédécesseurs qui oeuvrent à la patiente destruction de l’hôpital public. Si la situation de crise est désormais évidente pour tout le monde, elle est trop longtemps restée le seul souci de ceux et de celles qui travaillent à la santé publique. Avec #ResteChezToi, le collectif fait la démonstration, contre les "experts" du gouvernement qui jouent depuis des années avec des colonnes de chiffres et de rendement, qu’ils et elles savent de quoi il retourne et comment se protéger.

C’est en elle et eux que nous pouvons et devons placer notre confiance, pas dans un gouvernement qui a brisé le système de santé public et qui va faire payer la crise aux travailleurs, en refusant de faire payer le grand patronat pour le chômage technique et les mesures d’urgence. Il faut augmenter d’urgence le personnel de santé, augmenter les salaires et ouvrir des formations immédiates pour accroître la main-d’œuvre et éviter une saturation des hôpitaux comme celle qui touche actuellement les hôpitaux italiens qui ne tiennent que par le courage et le sacrifice des travailleuses et des travailleurs. L’ensemble du système de santé (public ou privé) doit être centralisé sous leur contrôle, pour prendre les décisions sanitaires qui s’imposent, gérer l’approvisionnement et les stocks de matériel !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com