http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
27 de mars de 2020 Twitter Faceboock

Covid_19
RATP. Fermeture du réseau ferré à 22h : surcharge des bus et colère des machinistes
Ahmed Berrahal, CGT RATP Bus, secrétaire CSSCT CSE 2

Depuis ce jeudi, une nouvelle mesure vient de pointer son nez dans les transports parisiens : la fermeture du réseau ferré à partir de 22h. La répercussion a été immédiate sur le réseau de bus, avec une pagaille infernale pour les machinistes.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/RATP-Fermeture-du-reseau-ferre-a-22h-surcharge-des-bus-et-colere-des-machinistes

Nous avons eu la surprise ce jeudi d’apprendre la fermeture des réseaux ferrés à 22h, avec « le maintien de l’exploitation du réseau de surface et la mise en place de navettes bus après 22h sur les itinéraires des lignes A et B du RER ». Alors qu’aucune information n’a été communiquée en amont aux agents comme aux usagers, les conséquences ont été très lourdes dès hier soir sur le réseau bus : bus surchargés, machinistes sollicités par une foule d’usagers désorientés... alors que la montée se fait maintenant par l’arrière des bus, des machinistes ont été obligés d’ouvrir leur porte avant pour renseigner des usagers perdus. Et forcément, au milieu de toute cette pagaille, ils ont fait face à une exposition plus grande au Coronavirus.

Témoignage d’une machiniste de Flandre : « J’étais en service sur le bus 61. A place d’Italie à 21h58 une vingtaine de personnes sont venues me demander comment faire pour des correspondances vu que les métros étaient fermés. J’ai été obligée d’ouvrir la porte et d’être en contact rapproché avec les usagers, qui n’ont ni masque ni rien du tout, comme nous. Arrivée à Gare de Lyon pareil, une cinquantaine de personnes attendaient les bus RATP. Pareil à Église de Pantin ».

Alors que la couverture de service a été réduite à 30% sur le réseau de bus, et que bon nombre d’entreprises continuent à exiger à leurs salariés de venir travailler, à quoi pouvait-on s’attendre si ce n’est une surcharge du réseau de bus existant ?

Face à cette désorganisation complète et ce manque de sérieux de la RATP pour réorganiser ses services dans le respect de la sécurité des agents et des usagers, en plein pic de l’épidémie, de nombreux machinistes se sont mis en arrêt de travail encore hier soir. Le pire, c’est qu’encore une fois la RATP prend des mesures aux conséquences lourdes pour nos conditions de travail sans même nous consulter. Ce sont nous qui sommes sur le terrain tous les jours qui sommes les plus à même de savoir comment réorganiser les transports pour faire face à l’épidémie tout en protégeant nos vies et celles de nos familles. Mais au lieu de ça, la RATP ne propose que des pansements sur une jambe de bois et fait passer la pilule à grands renforts de communication !

Covid_19 à la RATP : des pansements sur une jambe de bois !

Les consignes que nous avons reçu d’« aérer davantage nos bus », en effectuant l’arrêt et en ouvrant systématiquement les portes des bus à chaque point d’arrêt, même en l’absence d’usagers, sont tout simplement ridicules. La RATP veut vraiment nous faire croire que ces mesurettes nous protègent, alors qu’elle continue à nous priver de gants et de masques ?

Au lieu de prévoir une vraie décontamination des métros et bus, avec un haut niveau de technologie comme on a pu le voir dans les transports publics en Corée du Sud ou en Chine, la RATP continue à nous faire croire que ses procédés habituels de nettoyage peuvent nous protéger face à ce virus qui a fait déjà plus de 1700 morts en France.

Ce que nous voulons, ce sont de véritables commissions d’hygiène et de sécurité qui rassemblent des travailleurs de la RATP, des usagers, des médecins et scientifiques, pour décider d’un plan de transports qui soit réellement adapté au strict minimum soit au maintien des activités essentielles, et qui détermine un procédé de décontamination à la hauteur de la situation, loin de toute logique de rentabilité.

.

Stop au blabla, des vraies mesures pour les agents comme les usagers !

Nous n’avons que faire du grand blabla de la direction de la RATP qui se met à nous féliciter sur les réseaux sociaux, ces mêmes réseaux sociaux qu’elle utilise pour nous sanctionner en incitant les usagers à nous dénoncer. A côté de ça, c’est silence-radio concernant la fameuse prime de 1000€ que de nombreuses entreprises sont en train de verser aux salariés qui continuent à travailler. Pourtant ce serait bien le minimum que la RATP puisse faire pour nous, surtout après l’augmentation scandaleuse de 50.000€ de notre PDG au salaire faramineux de 450.000€.

Alors un grand bravo à tous les agents qui continuent à se démener tous les jours sur le terrain pour la continuité du service public, des invisibles de la maintenance aux machinistes et conducteurs, en passant par les petites mains du nettoyage qui se retrouvent en première ligne du Covid_19 sans les moyens adéquats. Viendra l’heure des bilans, et la RATP devra payer pour cette mise en danger de nos vies. Nos vies valent plus que leurs profits !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com