http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
21 de avril de 2020 Twitter Faceboock

Enquête de Mediapart : les nouveaux mensonges du gouvernement à propos des masques
Thaïs Cheynet

Après avoir détaillé dans un précédent article comment le gouvernement a tenté de cacher la pénurie de masques, entrainant ainsi la contamination de milliers de soignants, Mediapart revient cette fois ci sur la dernière conférence de presse du premier ministre et sur ses nouvelles tentatives pour camoufler la crise.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Enquete-de-Mediapart-les-nouveaux-mensonges-du-gouvernement-a-propos-des-masques

Il y a dix jours, Mediapart avait déjà sorti une enquête détaillée au sujet de la gestion des masques en France. Ils détaillent dans cet article comment la gouvernement avait tenté de cacher la pénurie de masques et comment l’exécutif avait même aggravé la situation en fournissant des masques à des secteurs « non essentiels » comme les entreprises d’Airbus pour que les usines continuent de tourner et de faire du profit. Cette gestion catastrophique et ces mensonges d’Etat ont conduit à une pénurie importante dans les hôpitaux et à ce que des milliers de soignants se fassent contaminés chaque jour en s’occupant des malades.

Après avoir nié la réalité de la pénurie, le gouvernement change maintenant de stratégie comme on a pu le voir lors de la dernière conférence de presse d’Edouard Philippe et comme le montre cette nouvelle enquête de Mediapart. Comme l’explique le journal, la stratégie du gouvernement est maintenant de « noyer les Français sous un déluge de chiffres aussi mirifiques qu’incohérents, et refuser systématiquement de répondre aux questions précises de Mediapart sur le sujet ».

Lors de cette conférence de presse, le premier ministre a entre autres présenté un tableau mettant en avant le nombre de masques que le gouvernement annonce avoir livré au personnel soignant. Comme l’explique Mediapart : « Ce document présenté par Édouard Philippe est en apparence spectaculaire. Depuis l’atterrissage du premier avion du « pont aérien » le 30 mars, la France a importé 178 millions de masques, avec une progression impressionnante : 34 millions la première semaine, puis 63 et 81 millions les semaines suivantes. ».

Pour le gouvernement, le problème des masques semble être résolu puisqu’à un autre moment de la conférence de presse apparaît une liste intitulée « les approvisionnements sanitaires »où le point « masques soignants » est coché en vert. Mais qu’en est-il réellement ?

D’une part ces chiffres sont en contradiction avec ceux annoncés il y a une semaine par le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. D’autre part ces chiffres ne correspondent pas non plus aux livraisons recensées par Mediapart : « nos recherches suggèrent que le premier ministre n’a pas recensé les commandes de masques pour l’État (à destination du personnel soignant), mais l’ensemble des importations en incluant les volumes livrés aux entreprises et aux collectivités locales. »

Mediapart a relevé un certain nombre d’incohérences concernant la livraison des masques. Tout d’abord comme expliqué dans l’article, il faut savoir que l’écrasante majorité des masques livrés à l’état sont acheminés dans des avions Antonov-124 pouvant contenir chacun environ 10 millions de masques. Si le 11 avril, les chiffres donné par Jérome Salomon lors de son point presse quotidien (35 millions de masques reçus) coïncidaient avec les chiffres de l’aéroport (quatre atterrissages, soit 9 millions en moyenne par avion), ce n’est plus le cas par la suite.

« Dans le graphique présenté par Édouard Philippe, 34 millions de masques ont été importés du 30 mars au 5 avril. Alors que seulement deux Antonov se sont posés à Vatry au cours de cette période, soit environ 20 millions de masques pour l’État. Même incohérence lors des deux semaines suivantes. Au total, sur trois semaines, Édouard Philippe annonce 178 millions de masques importés, alors que les Antonov du « pont aérien » n’en ont livré qu’environ 90 millions à l’État. » explique Médiapart.

Les chiffres présentés par le gouvernement lors de cette conférence de presse semblent donc être loin de correspondre à la réalité. Sollicité par Mediapart, Matignon et le ministère de la santé sont – sans surprise – restés muets.

Le gouvernement se vante de sa soi-disant « transparence » mais en plus de rester opaque sur ces questions d’intérêt public majeur, on assiste là encore à de nouveaux mensonges de la part de l’exécutif qui n’hésite pas à gonfler les chiffres pour faire croire que la situation est totalement sous contrôle. Les mesures prises sont en réalité loin d’être suffisantes et le gouvernement Macron nous montre une fois de plus son incapacité à résoudre cette crise sanitaire sans que la population en pâtisse.

Aujourd’hui, alors que les soignants et les travailleurs ont subi en première ligne cette gestion catastrophique, parfois le payant de leur vie, il s’agit au-delà de leur demander des comptes de prendre en main nous-mêmes la gestion de la crise. Seuls les soignants, sont capables de déterminer le nombre de masques nécessaires à gérer la crise et de trouver les résolutions qui permettrons d’endiguer le virus. Contre un gouvernement qui cherche à tout prix à nous prouver qu’il faut déconfiner le 11 mai, allant jusqu’à mentir, il s’agit de s’organiser pour reprendre la main.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com