http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
30 de avril de 2020 Twitter Faceboock

Crise économique mondiale
La moitié des travailleurs du monde pourraient perdre leurs emplois selon l’OIT
Sadek Basnacki

D’après un rapport de l’Organisation internationale du travail, la moitié de la population mondiale pourrait perdre leur travail à cause de l’impact économique du Coronavirus et du confinement.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/La-moitie-des-travailleurs-du-monde-pourraient-perdre-leurs-emplois-selon-l-OIT

Ce mercredi, l’Organisation internationale du travail (OIT) a sonné l’alarme. Partant de l’analyse du premier trimestre, cette dernière envisage que plus de la moitié des travailleurs du monde puisse perdre leurs emplois lors du second trimestre.

D’après l’étude, le COVID-19 aura un «  impact énorme en matière de pauvreté ». Plus de la moitié des 3,3 milliards de personne pourraient perdre leurs moyens de subsistance selon Guy Ryder, le directeur général de l’organisation.
Les travailleurs informels seront les plus impactés. 1,6 milliard de personnes qui devront faire face « au danger immédiat de voir leurs moyens de subsistance anéantis ». Parmi eux, ce sont évidement les femmes qui subiront de pleins fouet ces destructions d’emploi informel. D’après le rapport, « les femmes sont surreprésentées dans les secteurs à haut risque : 42 pour cent des femmes travaillent dans ces secteurs, contre 32 pour cent des hommes ».
 

Un premier trimestre catastrophique mais ce n’est rien face aux prévisions du second trimestre

 
Lors du premier trimestre, le revenu des travailleurs informels a reculé de 60% dans le monde. En Afrique et dans les Amériques, il a chuté de 81%, 70% en Europe et en Asie centrale et 21,6% en Asie-Pacifique. D’après l’étude, « Selon le modèle de prévision immédiate du BIT, les heures de travail dans le monde ont diminué au premier trimestre 2020 d’environ 4,5 % (ce qui équivaut à environ 130 millions d’emplois à plein temps, sur la base d’une durée hebdomadaire de 48 heures) par rapport à la situation d’avant la crise (quatrième trimestre 2019). »

Au deuxième trimestre, la situation va s’aggraver notamment à cause des prolongation et des mesures du confinement. « Au deuxième trimestre, le total des heures de travail dans le monde devrait être de 10,5 % inférieur à celui du trimestre précédant la crise. Cela équivaut à 305 millions d’emplois à plein temps, ce qui représente une nette détérioration par rapport à la précédente estimation du BIT de 195 millions pour le deuxième trimestre ».
 
Avec la perte de ces revenus, de nombreux travailleurs et leurs familles vont se retrouver sans moyens de subsistance. L’ONG Oxfam déclarait au début du mois qu’un demi-milliard de personnes pourraient basculer dans la pauvreté suite au Coronavirus. Avec ce rapport de l’OIT, on constate que l’impact sera dramatiquement beaucoup plus fort.

On parle ici de milliards de personnes qui se retrouveront sans ressources. Cela provoquera probablement une forte instabilité politique dans de nombreux pays, qui pourront avoir pour conséquences des énièmes interventions, criminelles, des gouvernements impérialistes pour tenir d’une main de fer les masses. Si on ne peut prédire l’ensemble des conséquences, économiques, politiques, qu’engendrera la crise sanitaire actuelle, celle-ci va engendrer à coup sur une paupérisation extrême au niveau mondiale et une augmentation des tensions de classe et régionales.
 
 Crédit photo : Photo par Fadel SENNA / AFP

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]il.com
www.revolutionpermanente.com