http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
16 de juin de 2020 Twitter Faceboock

"Vous avez applaudi, maintenant soutenez-nous !"
Bordeaux. "J’ai pas eu le COVID, mais ils m’ont transmis la rage" : 8000 personnes mobilisées
Asile

Ce mardi 16 juin, en réponse à l’appel national à se mobiliser, un rassemblement devant l’hôpital Saint-André était organisé pour soutenir les hospitaliers en lutte. Une manifestation dans les rues de la ville a ensuite réuni près de 8000 soutiens et hospitaliers en grève.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Bordeaux-J-ai-pas-eu-le-COVID-mais-ils-m-ont-transmis-la-rage-8000-personnes-mobilisees-pour-l

Ce matin à 11h30 de nombreux travailleurs de la santé se sont réunis devant l’hôpital Saint André pour ensuite partir en manifestation. De nombreuses personnes sont venues apporter leur soutien aux Hospitaliers en grève qui ont été en première ligne pendant la crise du covid. Au total, plus de 8000 personnes étaient présentes à la manifestation avec la présence de secteurs de travailleurs tels que des postiers, des professeurs ou les ex-travailleurs de Ford Blanquefort, ainsi que de nombreux Gilets Jaunes. Des jeunes sont également venus en soutien, brandissant une banderole qui appelle à l’union entre le mouvement contre les violences policières racistes et la lutte des hospitaliers.

On a pu retrouver un grand nombre de travailleurs et travailleuses de la santé de tous les secteurs en lutte contre la casse de l’hôpital public comme : l’ABC, les travailleurs en laboratoires, la radiologie, infirmiers, urgentistes, brancardiers…. Tous ces secteurs de la santé qui sont touchés par des mauvaises conditions de travail mises en lumière pendant la crise du Covid : horaires intenables, manque important de moyens, précarité de l’emploi et salaires très bas. Il y avait aussi la présence de près de 200 travailleurs de la clinique privée de Bordeaux Nord, dans laquelle la direction a tout fait pour empêcher la mobilisation en réquisitionnant une vingtaine de travailleurs la veille afin d’assurer un service minimum. Ils appellent d’ailleurs à un débrayage jeudi matin pour poursuivre la mobilisation.

Dans un premier temps le cortège a marché dans les rues de la ville, passant par Mériadeck pour finalement se terminer à la Place de la Comédie, au Grand Théâtre. Cortège dans lequel on pouvait voir les drapeaux d’organisations syndicales comme la CNT, FO, CGT, FSU, SUD mais aussi de quelques organisations politiques comme Lutte Ouvrière ou le NPA. Une partie du cortège, d’hospitaliers et de soutiens, a décidé de partir en manifestation sauvage de la rue sainte Catherine jusqu’à l’hôtel de ville.

Dans une très bonne ambiance on pouvait lire des slogans tels que "soigne et tais-toi - NON merci" ou encore "Blouse Blanche. Colère noire".

Cet appel à se mettre en grève et à la mobilisation a pour but de demander la prime exceptionnelle maximale pour tous mais surtout une hausse des salaires, une augmentation d’investissements dans les hôpitaux publics pour plus de moyens matériels et humains quand leur manque a été mis en lumière par la crise.

Les directions syndicales doivent donner une continuité à cette journée de mobilisation, plutôt que de participer au Ségur de la santé. Il faut qu’elles appellent à une grève massive car on a rien à attendre du gouvernement dans les négociations, quand celui-ci applique une politique d’austérité.

La manifestation très massive de ce mardi à Bordeaux montre la détermination et la colère des travailleurs de la santé. Des héros de la nation comme les appelait Macron, ils sont désormais en première ligne du mépris de ce même gouvernement, brisant le discours démagogique qu’on a voulu nous faire avaler.

Le rassemblement de ce mardi montre que la jeunesse, en lutte contre le racisme d’Etat et les violences policières, doit s’unir aux hospitaliers en grève et les appuyer pour une lutte d’ensemble. Il est ainsi important de montrer une solidarité entre toutes les luttes qui sont fondamentalement liées contre ce système qui nous exploite.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com