http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
24 de juin de 2020 Twitter Faceboock

Nationalisation sous contrôle ouvrier
Luxfer. Ce jeudi 25 mai grande mobilisation devant l’usine pour la nationalisation du site !
Joachim Valente

A Gerzat, près de Clermont-Ferrand, les ouvriers de Luxfer luttent depuis des mois pour reprendre cette usine de fabrication de bouteilles à oxygènes, essentielles d’un point de vue sanitaire. Après avoir occupé l’usine pour la défendre de la destruction, les salariés appellent à une mobilisation de soutien devant l’usine.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Luxfer-Ce-jeudi-25-mai-grande-mobilisation-devant-l-usine-pour-la-nationalisation-du-site

Crédits photo : Rapports de force

Les ouvriers de Luxfer luttent sans relâche depuis des mois pour relancer la production dans l’usine de Gerzat, dans le Puy-de-Dôme. Après une annonce de fermeture fin 2018, la menace de la direction du groupe a été mise à exécution au mois de mai de l’année dernière. Alors que les salariés ont tenté de trouver des moyens de relancer la production, le groupe Luxfer qui détient un quasi-monopole sur la production de bouteilles d’oxygène est décidé à détruire cette usine et refuse même de la céder. Les 136 salariés et 27 intérimaires qui faisaient tourner le site ont été licenciés mais ont refusé de laisser le groupe détruire leur outil de travail. Ils n’ont pourtant pas baissé les bras et ont même occupé leur usine en janvier 2020 face aux bulldozers envoyés par Luxfer pour détruire les machines.

Ce site était le dernier producteur en Europe de ces bouteilles d’oxygène qui servent tant pour des motifs sanitaires dans l’oxygénothérapie, pour la médecine à domicile, pour transporter des malades sous assistance respiratoire ou en cas de pénurie des réserves d’oxygène dans les hôpitaux, que pour équiper les pompiers. La pandémie a révélé la fragilité des chaînes d’approvisionnement mondiales et alors que l’Italie ou même la Chine étaient en difficulté pour s’approvisionner, le gouvernement préférait avaliser les plans de Luxfer et refuser une par une les propositions de reprise des salariés. L’entreprise de son côté profitait de la situation pour retarder les approvisionnements et faire monter les prix de leurs productions qui devenaient absolument vitales pour des dizaines de milliers de malades à travers le monde. Les ouvriers de Luxfer, qui ont par ailleurs géré leur usine en l’absence de direction pendant plusieurs mois ont donné maintes fois la preuve que ce sont ceux qui font tourner les usines, les entreprises et les services au quotidien qui sont les garants de la mise au service des productions industrielles pour le plus grand nombre. Ce sont eux qui possèdent un savoir-faire de pointe qui permet de produire ces bouteilles d’oxygène, eux qui ont défendu l’usine d’une part pour sauver une usine tout à fait fonctionnelle et essentielle, mais aussi pour éviter un désastre écologique conscients de la dangerosité de certaines matières premières utilisées. La direction de Luxfer n’a su de son côté que détruire des richesses, et réprimer les ouvriers (avec la bénédiction de Le Maire et de Pénicaud qui n’a pas hésité à accepter le licenciement pour motif économique d’une usine qui faisait des profits, motif retoqué par l’inspection du travail), en utilisant les cadres pour mettre la pression aux ouvriers et exerçant une surveillance quasi-policière sur certains d’entre eux.

L’usine de Gerzat a été privatisée en 1995. Ce beau cadeau au patronat a évidemment été accompagné au fur et à mesure des années de généreux dons, le groupe profitant en effet des largesses du CICE. A la fin, ce sont des capacités productives qui sont détruites et des salariés qui sont mis sur le carreau. La CGT Air Liquide se bat désormais pour la nationalisation du site. C’est pour défendre ce mot d’ordre que les salariés et l’interysndicale appellent à la mobilisation ce 25 juin à partir de 11 heures devant les grilles de l’usine où des personnalités politiques et syndicales comme Jean-Luc Mélenchon ou Philippe Martinez sont attendues. De nombreuses autres entreprises menacées de fermetures, de licenciements ou d’autres attaques patronales seront également présentes dans un geste de solidarité entre les ouvriers qui gardent le tête haute et le poing brandi face aux attaques du patronat et du gouvernement : GM&S, Air Liquide, Sabart, Aerotech, Michelin, Renault Trucks, AIA, General Electric, Constellium, ERAMET, MSD, Dietal, HOP etc...

Tout le monde est bien conscient que quand les capitalistes se mettent à parler de nationalisations, c’est quand ils ont besoin que l’Etat renfloue leurs entreprises déficitaires pour se les voir gracieusement cédées plus tard. L’usine de Gerzat doit être nationalisée sans aucune compensation pour les criminels qui dirigent Luxfer ! Les ouvriers ont démontré dans toute cette lutte, qu’ils étaient les seuls à même de gérer cette production pour le plus grand nombre dans le respect des droits des travailleurs, des besoins sanitaires et des nécessités écologiques : l’usine doit revenir dans les mains de ses ouvriers !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com