http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
8 de juillet de 2020 Twitter Faceboock

Interdisons les licenciements !
Morlaix : des centaines de personnes bloquent le site de Hop ! contre sa fermeture
Ju Angio

Air France a annoncé sa volonté de supprimer près de 7 600 postes au sein de l’hexagone. Sa filiale régionale Hop ! est particulièrement touchée, notamment les sites de Nantes et de Morlaix qui devraient complètement fermer. Plus de 400 personnes se sont réunies : des soutiens sont venus bloquer le site aux côtés des travailleurs ce mercredi 8 juillet.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Morlaix-des-centaines-de-personnes-bloquent-le-site-de-Hop-contre-sa-fermeture

Crédit photo : VINCENT MOUCHEL/OUEST-FRANCE

La crise sanitaire et économique a largement affecté le secteur du tourisme et des transports aériens comme le montre les nombreux plans de licenciement annoncés par des compagnies telles que la Lufthansa ou encore à British Airways. Dans la même perspective, Air France a annoncé dès les premiers jours de juillet un vaste plan de suppression de postes d’ici 2022, concernant plus de 7500 emplois.

La filiale régionale d’Air France : Hop !, spécialisée dans les vols courts en France et en Europe, est particulièrement touchée. Environ 40% des 2 400 emplois de la filiale devraient disparaître d’ici 2023, ce qui équivaut à près de 1 000 postes, comprenant des fermetures de sites. Celui de Morlaix notamment, où travaillent près de 280 salariés, devrait entièrement fermer ses portes.Certains postes pourront être délocalisés, ce qui touche directement les familles, venues manifester leur colère et leur soutien aux travailleurs.

Depuis vendredi 3 juillet, l’usine est bloquée par les travailleurs en réponse à l’annonce de la fermeture du site. Une réunion avec la direction du site était organisée ce mercredi 8 juillet à 10 heure. Pour l’occasion une manifestation a été organisée et a rassemblé plus de 400 personnes, plusieurs soutiens avec notamment des habitants, les familles des travailleurs ou encore certains élus locaux tel que Yohann Nédélec, adjoint au maire de Brest, et le conseiller départemental et maire de Morlaix, Jean-Paul Vermot. Le représentant CGT, mécanicien et technicien de maintenance depuis 2003 dans le groupe, Sébastien Grandjean, a déclaré à l’AFP au sujet de la réunion avec la direction : « On n’attend rien du tout de cette rencontre, on sait déjà ce qu’ils vont nous dire  ».

Il renchérit en disant qu’ : « Air France a reçu sept milliards d’aide de la part de l’État dans le contexte de la crise sanitaire, c’est une aide qui devrait être consacrée à la sauvegarde de l’emploi sauf qu’aujourd’hui c’est tout le contraire », il poursuit : « Air France va donc financer un plan social avec ses sept milliards ».

Face aux attaques et à la volonté de faire payer la crise aux travailleurs dans différentes entreprises, une délégation du site de Morlaix avait été soutenir les salariés de Nokia, menacés de licenciement, à Lannion le samedi 4 juillet dernier. Ces exemples de solidarités entre les travailleurs de différentes entreprises posent la perspective d’un plan de bataille plus ample en convergences des différents secteurs, qui puisse exiger l’interdiction des licenciements dans toutes les entreprises.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com