http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
13 de juillet de 2020 Twitter Faceboock

Meeting international simultané : Etats-Unis
Mike Pappas : « Les mobilisations suite au meurtre de George Floyd ont transformé le paysage politique »
Comité de Rédaction

Nous relayons ici l’intervention de Mike Pappas, médecin à New York et militant de Left Voice, lors du meeting international simultané contre le racisme et les violences policières.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Mike-Pappas-Les-mobilisations-suite-au-meurtre-de-George-Floyd-ont-transforme-le-paysage-politique

Quand je suis entré en école de médecine, je voulais être docteur pour aider les gens. Mais qu’est-ce que puis-je faire quand je m’occupe d’un patient en détresse respiratoire pendant l’épidémie et que celui-ci me demande : « qui va payer pour tout ça ? »

Un autre patient que j’ai reçu avait 45ans, a pris un rendez-vous pour parler du Covid-19. Il était très inquiet car son père âge avec qui il vivait et dont il s’occupait avait de nombreuses maladies chroniques qui le menaçaient de mourir s’il était atteint du Covid-19. Il m’a dit : « j’ai peur de ramener le Covid à la maison et de tuer mon père. » Mais il devait aller au travail pour payer son loyer et subvenir à ses besoins.

L’ultimatum du capitalisme américain est le suivant : travaille et risque ta santé, ne travaille pas et risque ta survie. C’est la situation de millions de travailleurs essentiels aux Etats-Unis qui travaillent dans des entrepôts, dans la livraison, le transport, les abattoirs, les hôpitaux ou l’agriculture. Ces travailleurs sont en grande partie Noirs, Métisses, Asiatiques et sans-papiers.

Les membres de la communauté Noire sont les plus touchée par la brutalité du racisme policier, les incarcérations de masse, le chômage, la précarité du logement, la pollution et ont deux fois plus de chances de mourir du coronaviurs. Le Covid-19 ne fait que révéler le racisme systématique qui a toujours été à la base du capitalisme américain, fondé sur l’esclavage.

Ces dernières semaines, nous avons assisté à un soulèvement contre « la pandémie à l’intérieure de la pandémie » - le racisme systémique et les meurtres policiers qui tuent chaque année 1000 personnes dans l’impunité.

La classe dominante à besoin de la répression raciste de la police. Celle-ci protège la propriété, pas les personnes, et la classe dominante a besoin d’eux plus que jamais pour maintenir l’ordre économique en place.

Les mobilisations de masse suite au meurtre de G. Floyd ont transformé le paysage politique. Nous, travailleurs de la santé, avons condamné la terreur policière et rejoint les manifestations. Nous avons vu les violences policières augmenter alors que les gens se soulevaient. J’ai été arrêté illégalement par la Police alors que je faisais un travail bénévole de street-medic.

La gestion catastrophique de la pandémie par Trump a été suivie par la plus grande crise économique depuis la grande dépression. Le gouvernement a battu tous les records avec leurs aides aux grandes entreprises, dont seule une petite partie a été utilisée pour réduire l’impact sur l’emploi et les salaires des travailleurs. Près de 20 millions de personnes restent au chômage après la réouverture, et la plupart d’entre eux se retrouvent sans accès à la santé.

Alors que les travailleurs de la santé sacrifient littéralement leurs vies en première ligne pour soigner les patients atteints du Covid, souvent malgré les pénuries de matériels, les Républicains priorisent l’économie en renvoyant les travailleurs mourir sur leurs lieux de travail. Cela montre à quel point le gouvernement ne s’intéresse qu’aux intérêts de Wall Stress, en cherchant désespérément à faire rebondir l’économie. Mais nous, travailleurs, sommes ceux qui payons le prix de tout ça de nos vies.

Franchement, les Démocrates ne sont pas mieux. Pendant que Trump déploie une rhétorique raciste chaque fois qu’il ouvre la bouche, les gouverneurs et maires démocrates ont donné le champ libre à leur police pour réprimer les manifestations – la brutale répression qui a conduit à mon arrestation a eu lieu avec le soutien du Maire et du gouverneur démocrates. Les Démocrates au Congrès ou en campagne lancent de belles promesses aux manifestants, mais ils sont tout aussi responsables du maintien de ce système d’oppression et d’inégalités qui perpétue la pauvreté, le racisme et la violence policière.

Trump a intensifié les attaques contre les migrants, il s’est vanté de construire un mur à la frontière du Mexique et d’enfermer des enfants dans des cages, tout en bloquant l’arrivée de réfugiés d’Amérique Centrale, au travers d’un accord avec le président mexicain Lopez Obrador.

Biden et Trump reprochent à la Chine la crise économique et la pandémie, et aux travailleurs mexicains les bas niveaux de salaires. Le gouvernement chinois n’est pas un ami des travailleurs, comme le montre la répression des manifestants à Hong-Kong. Mais ce que les Démocrates et les Républicains cachent c’est ce que ce sont les capitalistes américains, appuyés par le gouvernement, qui maintiennent les salaires à des bas niveaux et imposent des conditions de travail précaires.

Dans les pages de Left Voice, membre du réseau international LID, et avec les organisations qui tiennent ces journaux, nous avons mis en avant un programme radicalement différent pour faire face à la pandémie : nous avons soutenu les tests massifs, des équipements de protection pour tous, des aides aux salariés, l’interdiction des licenciements, la nationalisation du système de santé, sous contrôle des travailleurs pour garantir notre propre sécurité.

La classe ouvrière porte le poids de la pandémie et est la cible de la répression raciste de la police. Nous sommes la majorité de la population et nous sommes ceux qui faisons tourner toute la société.

Ces deux derniers mois, il y a eu une augmentation forte des grèves et des actions sur les lieux de travail. Les dockers ont fait fermer 29 ports sur la Côte Ouest en solidarité avec le mouvement contre la police. Les travailleurs manifestent non seulement pour travailler dans de bonnes conditions de travail, mais aussi de s’opposer au racisme policier.

Le pouvoir de bloquer l’économie est entre nos mains.

Nous assistons à un tournant à gauche de la situation politique, avec de nombreux syndicats qui se mobilisent contre le racisme et vote pour expulser les syndicats de police de leur fédération. Le futur est fait de crises et de contradictions – nous allons probablement voir plus de soulèvements et de lutte de classe. Cela ouvrira des opportunités pour reprendre nos organisations, les syndicats, qui ont été détournés par une bureaucratie qui lie nos destins aux intérêts du patrons et respecte leurs règles. C’est la base qui peut démocratiser et revitaliser nos syndicats, en renversants les bureaucrates conservateurs. Il s’agit d’une tâche difficile mais stratégique pour les socialistes aujourd’hui. Nous devons reprendre nos syndicats et les transformer en organisations pour la lutte de classe. Un enjeu central dans cette bataille et d’expulser les policiers de nos syndicats. Nous devons faire comme les militants de base du conseil ouvrier du Comté de MLK, du syndicat des écrivains ou du syndicat des travailleurs de l’Université de New-York, qui ont soutenu cette initiative dans leurs syndicats. Les policiers sont nos ennemis de classe. Ils n’ont pas leur place dans la maison des travailleurs.

Mais nous devons aller au-delà. Nous avons besoin d’un parti des travailleurs et de tous ceux qui subissent le racisme, indépendant des Démocrates et Républicains. Un parti qui lutte pour le socialisme. Je ne peux qu’imaginer l’énorme différence que cela ferait si dans le climat politique actuel, il y avait un véritable parti révolutionnaire dans les rues, aux côtés de la classe ouvrière.

Avec Left Voice, nous essayons d’aider à préparer le terrain pour qu’un tel parti émerge aux EUA. Un parti qui puisse mener la lutte pour une société où les ressources sont distribuées en fonction des besoins et non des profits, et où les prisons, la police, pourront disparaître totalement.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com