http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
14 de juillet de 2020 Twitter Faceboock

Meeting international simultané : Chili
Camila Delgado : « Dans les rues de Chili, nous avons pu voir la force des travailleurs et de la jeunesse »
Comité de Rédaction

Nous relayons ici l’intervention de Camila Delagdo, travailleuse dans le commerce et militante du Parti de Travailleurs Révolutionnaires au Chili, lors du meeting international simultané contre le racisme et les violences policières.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Camila-Delgado-Dans-les-rues-de-Chili-nous-avons-pu-voir-la-force-des-travailleurs-et-de-la

De Temuco, dans le sud du Chili, je vous envoie à tous un grand salut internationaliste. Je vis dans la région de l’Araucanía, territoire et épicentre de la résistance du peuple mapuche.

Ici, la violence policière est systématique, les territoires militarisés et les militants sont régulièrement assassinés. Nous n’oublierons jamais que les gouvernements de droite et les gouvernements dits progressistes sont tous deux responsables.

L’impunité de la police a été l’une des raisons pour lesquelles nous nous sommes rebellés en octobre, où le drapeau mapuche flottait à chaque manifestation. À Temuco, nous avons également renversé plusieurs statues et symboles colonialistes, comme cela se produit aujourd’hui dans d’autres pays.

Ici, il est très clair que les ennemis de la lutte pour le droit à l’autodétermination nationale et territoriale des peuples opprimés sont les monopoles forestiers, les latifundistas, les capitalistes et leurs forces répressives. Pour mettre fin à l’oppression, ils doivent être vaincus.

Ce n’est pas une tâche facile. Mais nous avons vu dans les rues la force de la classe ouvrière, de la jeunesse et des personnes mobilisées. C’est pourquoi nous avons renvoyé le gouvernement Piñera dans les cordes.

Et nous avons aussi vu comment les partis réformistes et la bureaucratie syndicale ont empêché la chute de ce gouvernement. Celui-là même qui nous a conduit aujourd’hui à une catastrophe sanitaire et sociale sans précédent ! Celui-là même qui enferme 2000 prisonniers de la rébellion et laisse les mapuches en grève de la faim aujourd’hui ! Nous exigeons leur libération maintenant !

La lutte pour forger l’alliance entre les travailleurs, les Mapuches et les jeunes, nous la partageons avec nos camarades du PTS de l’autre côté de la Cordillère. L’exemple des travailleurs de Zanon, qui ont forgé une profonde unité avec la communauté mapuche de cette province, est une grande source d’inspiration.

Pour aider à forger cette alliance et à vaincre ceux qui soutiennent un gouvernement criminel, il est urgent que nous prenions des mesures pour construire un parti révolutionnaire de la classe ouvrière, une nouvelle gauche anticapitaliste et révolutionnaire.

C’est un débat que nous ouvrons avec les centaines de camarades avec lesquels nous continuons à promouvoir des expériences communes d’auto-organisation, comme le Comité d’urgence et de secours à Antofagasta, le Comité de santé et de sécurité de l’hôpital Barros Luco, ou l’Assemblée du peuple elle-même à Temuco.

Parce que des millions d’entre nous se sont réveillés dans le monde entier, la tâche consiste aujourd’hui à surmonter et à terminer ce que nous avons commencé ! Une véritable étreinte de lutte et d’internationalisme.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com