http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
31 de juillet de 2020 Twitter Faceboock

Grève
Biocoop en grève : soutenez la caisse de grève et rendez-vous le 1er août à Paris
Simon Derrerof

Samedi 1 er août, les salariés de biocoop Retour à la Terre en grève appellent à un rassemblement à 12h devant le magasin Rive Droite au 114 avenue Philippe Auguste. Ils se mobilisent contre la volonté de la direction d’attaquer leurs conditions de travail, après avoir travaillé trois mois en première ligne pendant le confinement pour faire tourner la société.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Biocoop-en-greve-soutenez-la-caisse-de-greve-et-rendez-vous-le-1er-aout-a-Paris

Comme dans beaucoup d’entreprises, les salariés du Retour à la Terre, ont vu leur charge de travail considérablement augmenter pendant le confinement. Comme beaucoup de travailleurs, c’est dans des conditions sanitaires désastreuses qu’ils se sont attelés, en première ligne face, à l’épidémie à répondre aux besoins vitaux et à faire tourner la société. En effet, il aura fallu plusieurs semaines aux travailleurs de l’entreprise pour obtenir des protections dignes de ce nom, alors même qu’un afflux monstre engendré par des achats paniques et de nouvelles livraisons à domicile rendues obligatoires rendaient le risque de contraction du virus plus grand encore. Les salariés du Retour à la Terre ont vécu comme de nombreux autres, le confinement avec des tâches imposées et des cadences infernales, ils sont comme souvent dans la grande distribution des travailleurs étudiants et précaires avec des contrats à temps partiels, payés une misère. Comme c’est le cas pour beaucoup de travailleurs, le monde d’après chez Biocoop, le Retour à la Terre, rime avec conditions de travail au rabais et attaques patronales...

C’est donc dans cette situation post covid, que la direction du Retour à La Terre Biocoop qui pourtant comme dans l’ensemble du secteur a engendré des profits monstres pendant l’épidémie, a décidé qu’après trois mois pour les salariés à s’être tués à la tache pour répondre aux besoins vitaux de la société, la récompense que leur offrirait l’entreprise serait le recul des conditions de travail, par la mise en place du travail le dimanche. Les salariés de Biocoop se sont donc mobilisés dès le 9 Juillet par une grève suivie massivement dans la boîte, contre les attaques sur leurs conditions de travail, mais aussi pour une revalorisation des salaires qui tienne compte des compétences de chaque travailleur, les salariés étant nombreux à accomplir des tâches qu’ils ne sont pas censés faire et pour lesquels ils ne sont pas payés. De plus, ils revendiquent également l’autorisation permanente des demandes de ruptures conventionnelles, la direction de la boite Retour à la Terre étant prête à tout pour éviter que ses salariés ne touchent le chômage en quittant l’entreprise.

Alors que les travailleurs de la grande distribution touchent un salaire de misère, qu’ils seront les premiers impactés par la réforme des retraites et l’assurance chômage, ils appellent samedi à un rassemblement sur un de leur lieu de travail-, au 114 avenue Philippe Auguste et ils mènent aujourd’hui une grève exemplaire contre des conditions de travail au rabais.Dans une interview sur Révolution Permanente, Konstantin un travailleur du site expliquait- « Alors que tout le pays entrait en confinement le 16 mars dernier, alors que fort justement tous applaudissaient les soignants, nous nous sommes affairés pour répondre aux besoins vitaux de notre société. On a vu que pendant le confinement c’est nous, les travailleurs en première ligne, qui avons fait tourner la société. Or le monde d’après que l’on nous propose est pire encore que celui d’avant, la récompense que l’on nous offre est la dégradation de nos conditions de travail » et montrait également l’urgence pour ces travailleurs de se mobiliser : « Cette date est décisive dans notre lutte car la prochaine mobilisation interpro est le 17 septembre et nous n’avons pas le temps d’attendre si longtemps alors qu’il y a tant en jeu dans l’entreprise. L’attaque que nous subissons n’est d’ailleurs pas isolée et nous nous inscrivons dans le sillage des luttes des salariés d’Amazon, de la boulangerie de l’Europe à Reims, de Castorama ou encore de Monoprix, mais aussi dans d’autres secteurs comme l’aéronautique ou l’automobile »

Afin d’aider le combat des salariés de Biocoop il est indispensable de soutenir les grévistes en participant à la caisse de grève- et en se rendant au rassemblement de soutien . Face à une direction qui mène la même politique patronale que dans les grandes entreprises où se multiplient les projets de licenciements que ce soit à Airbus ou encore à Nokia, il est indispensable de construire le rapport de force à même de permettre la victoire. . C’est aussi la même politique patronale que celle des grandes enseignes de la grande distribution qui est appliquée : refus des primes, salaires parmi les plus faibles et attaques contre les conditions de travail...alors même que la direction de Biocoop revendique un discours social et un militantisme écologique. La mobilisation des travailleurs montre le caractère hypocrite d’une direction qui se veut progressiste, écolo mais qui en réalité dégrade les conditions de travail et fait notamment un non sens écologique en faisant travailler le dimanche, et qui n’accorde que comme seul réponse au mouvement de grève de ses salariés l’intimidation et les entretiens individuels. Pourtant comme le dit si bien un des travailleurs en grève : « l’écologie sans lutte des travailleurs, ça reste juste du jardinage ».

Soyons nombreux le 1er Août- et soutenons massivement la caisse de grève !-

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com