http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
14 de septembre de 2020 Twitter Faceboock

Le 17 septembre à la Bourse du Travail
Toulouse. Les ex-grévistes de Derichebourg appellent à la rencontre des ouvriers de l’aéronautique
Correspondant-e Toulouse

Le 17 septembre, jour de mobilisation interprofessionnelle, des salariés de l’aéronautique appellent à une première rencontre des travailleurs du secteur contre les licenciements et les baisses de salaires. Les ex-gréviste de Derichebourg seront présents. Rendez-vous à 14h, à la bourse du travail de Toulouse.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Toulouse-Les-ex-grevistes-de-Derichebourg-appellent-a-la-rencontre-des-ouvriers-de-l-aeronautique

Le secteur de l’aéronautique est l’un des plus touchés par la vague de licenciements et d’attaques contre les acquis des travailleurs. Aujourd’hui, 27 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) ont été mis en place, sont en cours ou à venir en Occitanie. Dans ce cadre, la Haute-Garonne, place centrale de l’aéronautique, est particulièrement touché, avec déjà 20 PSE. Les récentes déclarations du PDG d’Airbus, qui a ouvert la boite de pandore des « licenciements secs », est une preuve de plus que ces attaques ne font que commencer. D’autant plus qu’à ces PSE « classique » s’ajoute, voire se combine, les fameux accords de performances collectives (APC), permettant des licenciements déguisés et de drastiques pertes de salaires.

C’est précisément contre un de ces APC que ce sont mobilisés les travailleurs de Derichebourg Aero à Toulouse, en juin dernier. Une grève reconductible de 4 jours, impliquant salariés syndiqué et non-syndiqué, qui n’a malheureusement pas permis de mettre un stop à l’offensive de la direction, bien aidé il est vrai par la politique de trahison du syndicat majoritaire dans l’entreprise Force Ouvrière.
Si la lutte des Derichebourg a été exemplaire dans un secteur qui, ces dernières années voire dernières décennies, c’est très peu mobilisé, l’isolement des salariés en juin dernier dans leur combat est une des raisons majeure de la défaite. Un constat que partage Nathanaël, ancien travailleur de Derichebourg licencié suite à l’APC. « On a essayé de se battre, par la grève et les assemblées de salariés, mais nous étions isolés dans l’aéronautique, car les premiers attaqués » explique-t-il.

L’expérience de grève des salariés de Derichebourg est, malgré la défaite, un acquis dans la situation actuelle qu’il s’agit aujourd’hui de collectiviser au maximum d’entreprises de l’aéronautique, afin de préparer les luttes qui ne manqueront pas de venir dans le secteur et brisé l’isolement. C’est dans cet état d’esprit du « si on touche à un, on touche à tous » que les ex-grévistes de Derichebourg sont à l’origine, avec la CFDT AAA, qui a appelé à un premier rassemblement contre un PSE le 8 septembre dernier, et la CGT des Ateliers de la Haute-Garonne, d’un appel à une première rencontre des travailleurs de l’aéronautique. Un événement qui doit permettre de regrouper un maximum de boites du secteur, d’Airbus aux sous-traitants, pour rompre la logique de se défendre usine par usine et élaborer un plan de bataille commun face aux licenciements et aux baisses de salaire. Rendez-vous est donc pris, le 17 septembre à 14h, à la bourse du travail de Toulouse.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com