http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
2 de décembre de 2020 Twitter Faceboock

Du Pain et Des Roses
Un manuel homophobe et sexiste distribué dans un lycée catholique du Finistère
Raph Desmez

Un manuel homophobe, sexiste et anti-IVG a été distribué encore une fois dans des lycées privés sous contrat. L’auteur a des liens directs avec l’extrême-droite.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Un-manuel-homophobe-distribue-dans-un-lycee-catholique-du-Finistere

AFP/Geoffroy Van Der Hasselt

Le 30 novembre le compte @lecoindeslgbt publie sur ses réseaux sociaux des photos d’un manuel intitulé « comment réussir ta vie sentimentale et sexuelle » distribué ou mis à disposition des lycéens par leur établissement. Une abonnée, élève dans le lycée Notre-Dame de Kerbertrand à Quimperlé, en a informé cette page pour relayer, ce qu’ils considèrent comme inadmissible.

Et pour cause, les photos du manuel en question révèlent un contenu explicitement homophobe et misogyne. L’homosexualité y est notamment expliquée comme résultant « souvent d’une évolution psychique marquée par l’influence excessive ou insuffisante du père ou de la mère dans l’enfance, ou suite à des perversions d’adultes qui ont provoqué une attirance pour le même sexe, ou une peur de l’autre sexe ». Une manière d’imposer à des lycéens, en pleine recherche de leur identité, une vision arriérée de l’homosexualité, considérant cette orientation sexuelle comme une pathologie qui « qui ne rend pas spécialement heureux ». Les extraits du manuel dévoilés exposent alors des conseils pour ne pas tomber dans ce comportement qui empêche l’individu d’avoir un « épanouissement sexuel totalement possible que par l’altérité homme - femme » et va jusqu’à indiquer une méthode pour « s’en sortir ».

Directement homophobe, ce manuel ne s’arrête pas là et s’en prend aussi directement aux femmes. La culture du viol, définie en 1994 par Lonsway et Fitzgerald désigne les « attitudes et croyances généralement fausses, mais répandues et persistantes, permettant de nier et de justifier l’agression sexuelle masculine contre les femmes. » Et force est de constater qu’elle est ici mise à l’honneur. Le manuel souligne notamment qu’une tenue légère pour les filles serait le signe d’une incitation si bien que « si on te drague c’est ton problème ». L’avortement est également remis en question, les filles étant encouragées à « choisir la vie » ainsi qu’à s’abstenir.

Face au tollé suscité par le manuel, le directeur a fini par s’excuser, tentant de se justifier et remerciant ses élèves d’avoir assez d’esprit critique pour en voir les « limites ». On ne sait toujours pas si le manuel en question a été retiré complètement de l’établissement. Ce manuel n’en est pas à sa première polémique, en 2017 déjà des lycéens s’étaient plaint d’avoir reçu l’ouvrage dans le cadre de « séances de Formation humaine et spirituelle » comme l’avait rapporté le journal Libération. Concernant l’auteur Jean Benoît Casterman, prêtre de la Congrégation Saint Jean, on apprend sur le site internet de son éditeur, les éditions Béatitudes, qu’il « a été soutenu par la Banque Mondiale pour publier la première version de ce document dans le cadre de la lutte contre le Sida en Afrique de l’Ouest. ». L’auteur affiche par ailleurs des liens explicites avec l’extrême-droite, en publiant dans la revue Riposte Laïque. Dans cette revue d’extrême-droite, ayant des liens avec le bloc identitaire et se déclarant « ouvertement islamophobe », l’auteur lie par exemple la théorie du genre et l’islamisation…

Après les propos du ministre de l’Education Nationale invitant les collégiennes et lycéennes à adopter des « tenues républicaines », le sexisme, l’homophobie et les idées réactionnaires s’invitent à nouveau dans l’éducation. Dans un contexte d’offensive sécuritaire et islamophobe plus large, il est plus urgent que jamais de dénoncer ces attaques idéologiques, mais aussi de se mobiliser dans la rue contre elles comme l’ont fait toutes celles et ceux qui ont manifesté le 25 novembre dernier contre les violences de genre et le 28 novembre contre les lois liberticides !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com