http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
12 de décembre de 2020 Twitter Faceboock

Génocide
Une multinationale au service d’un génocide : Huawei aide la Chine à identifier les Ouïghours
Antoine Weil

Dans la répression menée contre les Ouïghours, minorité musulmane qui subit un génocide, à travers un internement massif dans des camps de travail ou encore des stérilisations de force, l’Etat Chinois peut compter sur le soutien de Huawei, géant de la téléphonie et des télécommunications. En effet le groupe a mis en place un logiciel scandaleux de reconnaissance faciale pour identifier les Ouïghours.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Une-multinationale-au-service-d-un-genocide-Huawei-aide-la-Chine-a-identifier-les-Ouighours

Crédits : AFP

D’après un rapport du collectif d’experts en vidéosurveillance IPVM, publié par le Washington Post, Huawei aurait en effet développé un système de reconnaissance faciale pour identifier les Ouïghours, afin d’envoyer des « alertes Ouïghours » aux autorités. Dans un pays ou la surveillance est forte et les déplacements très encadrés, l’entreprise qui est le plus important fabricant d’équipement de télécommunications et le deuxième vendeur de smartphones à l‘échelle mondiale, aurait agit en soutien des autorités, afin de les renseigner sur les déplacements des membres de cette communauté réprimée. En collaboration avec l’entreprise Megvii, Huawei aurait dès lors mis au point un système capable de scanner un visage pour en définir l’âge, le sexe et l’origine ethnique.

Si les deux entreprises nient que cette technologie ait été utilisé par les autorités , le fait d’avoir développé un système identifiant les individus selon leur origine ethnique, ne laisse pas de doute quant aux intentions de Huawei, surtout lorsqu’on connaît les liens entre la marque et l’Etat Chinois En effet, Huawei a été au coeur de l’actualité lors de la guerre commerciale entre la Chine et les US. Dans le but d’atteindre l’ Etat Chinois, Trump a décidé d’interdire l’accès aux services de Google sur les téléphones Huawei, l’entreprise étant accusée de vols de secrets industriels et soupçonnée d’espionnage dans le contexte du développement de la 5G. Au delà de l’affrontement entre puissances impérialistes, cette affaire a rappelé le lien entre Huawei et l’Etat chinois, l’entreprise étant au coeur du projet « Made in China 2025 », mis en place par le gouvernement chinois, ce programme vise à atteindre une position dominante dans les secteurs de haute technologie de l’industrie dans les six ans à venir, afin d’offrir à la Chine un modèle compétitif d’exportation de produits à forte valeur ajoutée.

Huawei : une entreprise au coeur de la politique impérialiste de l’Etat Chinois

En tant qu’entreprise clé dans le dispositif géopolitique chinois, les recherches de Huawei relaient donc les objectifs étatiques. Aussi quand on connaît l’importance de la reconnaissance faciale dans la stratégie de répression de la Chine à l’encontre des Ouïghours, il ne reste que peu de doute sur le rôle de ces algorithmes réalisés grâce aux données de Huawei, et visant à identifier les Ouïghours. D’après l’organisation Human Rights Watch, un procédé similaire de reconnaissance faciale aurait notamment permis d’arrêter 2 000 Ouïghours dans une même province entre 2016 et 2018.

Dès lors, il apparaît clairement que Huawei se fait le relais de la politique raciste de la Chine à l’encontre des Ouïghours, qui a mis en place depuis quelque années un véritable génocide. Accusant cette minorité musulmane turcophone, de participation au terrorisme, la Chine procède à des internements massifs de Ouïghours dans des « centres de formation professionnelle ». Censés former les populations à un métier afin de les éloigner de la « tentation du terrorisme islamique », ces camps sont en réalité des lieux de torture, où se pratique notamment la stérilisation forcée. Au delà de son objectif raciste, la répression des Ouïghours permet également au gouvernement chinois de mettre sous contrôle la région du Xinjiang, zone frontalière majoritairement peuplée par les Ouighours, et cruciale stratégiquement pour la Chine car traversé par de nombreux oléoducs approvisionnant le pays en pétrole.

Alors qu’on estime que 500 000 à 1 million de personnes peuplent ces centres, cette répression se fait main dans la main avec des multinationales occidentales. Il y a quelques mois était révélé le cynisme de 83 marques dont Apple, Sony, Adidas, Nike ou BMW qui profitaient de cette situation pour faire travailler gratuitement des dizaines de milliers de Ouïgours. Dans le même sens, malgré sa complicité avec la répression chinoise, Huawei continue d’être partenaire avec le groupe Orange pour développer le réseau 5G de l’entreprise française en Espagne. 

Afin d’affirmer la solidarité envers les Ouïghours, il est dès lors primordial de condamner l’hypocrisie de ces grandes entreprises occidentales, et de réclamer le rejet de la marque Huawei, instrument au service d’un génocide. Cette histoire est également une nouvelle illustration de jusqu’où les entreprises capitalistes sont prêtes à aller pour faire toujours plus de profit.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com