http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
6 de janvier de 2021 Twitter Faceboock

Chine
Hong Kong : une cinquantaine d’arrestations et de perquisitions pour « subversion » contre le régime
Youri Merad

Mercredi, 53 militants pro-démocratie ont été arrêtés par la police de Hong Kong pour avoir organisé les primaires du mouvement en vue des élections législatives. Une offensive inédite de la part de Pékin qui renforce son contrôle sur Hong-Kong depuis l’instauration de la loi sécurité nationale en juin dernier.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Hong-Kong-une-cinquantaine-d-arrestations-et-de-perquisitions-pour-subversion-contre-le-regime

Ce mercredi matin, la police hongkongaise a procédé à 53 interpellations de militants du mouvement pro-démocratique pour avoir « voulu renverser » le gouvernement a déclaré le secrétaire à la sécurité de Hong Kong. La plupart d’entre eux sont des organisateurs ou des candidats de l’opposition aux primaires de l’élection du conseil législatif de juillet dernier, reportée depuis pour raison sanitaire par le gouvernement.

Le Monde rapporte les faits reprochés lors de l’arrestation de Ng Kin-wai en vidéo : "« Je vous arrête pour subversion », lui dit un policier. « Vous avez participé à une élection primaire (…) en 2020 pour élire trente-cinq personnes ou plus au Conseil législatif. » L’agent ajoute que cette primaire « visait à s’ingérer, perturber ou saper gravement » l’action de l’exécutif et relevait par conséquent de la qualification de subversion. »"

Des arrestations menées sous couvert de la Loi de Sécurité Nationale imposée en juin dernier à Hong Kong qui prive sa population de ses libertés démocratiques, et sanctionne la « subversion » et le « sécessionisme » jusqu’à des peines de prison à vie.

À travers ces récentes arrestations de figures politiques de l’opposition, Pékin compte désormais asseoir son contrôle sur la cité-État et accélérer la marche de son absorption. En effet, si jusqu’à l’année dernière, les tentatives du gouvernement chinois de mettre la main sur Hong Kong avaient échoué en se heurtant à la contestation de la population, qui jouissait jusqu’alors de plus de droits démocratiques que le reste de la Chine, depuis l’entrée en vigueur de la loi, les arrestations et les procès ce sont multipliés à l’encontre les opposants politiques. Depuis la crise économique déclenchée par l’épidémie de coronavirus, le gouvernement craint que la contestation hongkongaise non-seulement n’alimente un conflit national contre le PCC au pouvoir, mais aussi de perdre le contrôle d’un de ces centres économiques importants, alors que les grandes puissances internationales veulent relocaliser des secteurs de la production dont la Chine avait acquit un monopole, mis en lumière durant la crise sanitaire.

Antony Blinken, futur chef de la diplomatie américaine, a en effet immédiatement fait savoir le soutien hypocrite de l’administration Biden à la contestation hongkongaise, tout comme l’avait fait Trump avant lui. Dans le cadre du conflit sino-américain, le sort de Hong Kong peut servir aux Etats-Unis pour faire pression sur Pékin. Le contrôle de Hong Kong est vital pour le régime chinois.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com