http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
7 de janvier de 2021 Twitter Faceboock

Islamophobie
Islamophobie. A Béziers, Ménard supprime les repas sans porc à la cantine

Pour la rentrée 2021, le maire de Béziers a décidé de supprimer les alternatives sans porc des menus proposés dans les cantines scolaires de la ville. Une mesure islamophobe qui suscite l’indignation et l’incompréhension des parents d’élèves.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Islamophobie-A-Beziers-Menard-supprime-les-repas-sans-porc-a-la-cantine

Crédits photo : AFP

Suite à une décision municipale, plusieurs écoles de la ville de Béziers ne proposent plus de menu sans porc dans leurs cantines. Ainsi, depuis la rentrée scolaire de ce lundi 4 janvier, seules deux possibilités sont offertes aux élèves : le menu classique ou végétarien. Les enfants des familles ne mangeant pas de porc sont ainsi contraints de supprimer la viande de ces repas quotidiens. Une nouvelle au goût de manœuvre politique, dans un contexte d’offensive islamophobe menée par le gouvernement depuis les attentats récents, de la dissolution du CCIF et de Baraka City à la loi séparatisme. L’ambiance est à la stigmatisation des musulmans, et de toute évidence Robert Ménard ne veut pas être en reste.

La Fédération des Conseils de Parents d’Élèves du département (FCPE 34) dénonce cette décision et son application soudaine, qui se fait au détriment direct des enfants. Particulièrement de ceux issus des familles les plus précaires pour qui le repas à la cantine est parfois la seule occasion de la journée d’avoir accès à un repas équilibré. 

Cette démarche stigmatise les familles musulmanes que le maire, Robert Menard, vise d’ailleurs explicitement dans un communiqué diffusé après qu’il ait été interpellé par les médias. "Les services municipaux ne reçoivent jamais de revendications de la part de familles de confession juive, au contraire de certaines familles de confession musulmane qui, en plus de bénéficier de repas sans porc, étaient de plus en plus nombreuses à demander de la viande certifiée "halal". Ces mêmes familles imposaient à leurs enfants de ne pas manger la viande présente dans leur assiette, ce qui augmentait mécaniquement le gaspillage alimentaire".

Il décide ici de justifier sa démarche notamment par du greenwashing aux élans islamophobes. Sans preuve ou justification à l’appui, il accuse les parents souhaitant une alternative halal aux menus d’être responsables du gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires de leurs enfants. Une hypothèse qui ne se base sur aucun fait mais qui lui permet de blâmer les personnes musulmanes, dans la droite lignée de la politique menée par le gouvernement et des discours de l’extrême-droite et de la droite-extrême.

Ménard se justifie en arguant qu’il n’y a pas d’obligation légale de proposer des menus sans porc. Mais, comme le déclare d’ailleurs Christophe Pavageau, président de la FCPE 34, à France Bleu Hérault : « Je ne vois pas pourquoi, du jour au lendemain, on fait disparaître cette possibilité qui n’avait jamais offusqué personne. » Cette alternative alimentaire était déjà possible avant l’arrivée de Ménard à son poste de maire, et les familles demandent d’avoir ainsi à nouveau accès à un menu sans porc. 

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com