http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
9 de janvier de 2021 Twitter Faceboock

Impunité policière
Affaire Wissam. Dépôt de plainte contre l’expert responsable du ralentissement de l’enquête
Sara Yuki
Jeanne Blue

Ce vendredi avait lieu la conférence de presse de la famille de Wissam El-Yamni accompagnée d’un de leurs trois avocats. Après avoir été décrédibilisée par un rapport scientifique erroné, la famille a décidé de porter plainte contre le médecin responsable de cette expertise pour dénoncer une impunité policière toujours plus forte.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Affaire-Wissam-Depot-de-plainte-contre-l-expert-responsable-du-ralentissement-de-l-enquete

Crédits : Vérité et Justice pour Wissam

C’est le premier janvier 2012, vers 2h du matin, que Wissam chauffeur de bus de 30 ans a été interpellé par la police. Menotté dans le dos et violenté dans la voiture de police, il fait seulement 10 minutes après son arrivée au commissariat un malaise cardiaque. Plus tard il sera placé en coma artificiel à l’hôpital où il mourra 9 jours plus tard. 

Une première analyse médicale a pour conclusion que la mort de Wissam est causé par la consommation de cocaine, d’alcool et de cannabis. Or les photos du corps et les radios révèlent de nombreuses blessures et fractures, signes multiples d’un violent passage à tabac. L’analyse médicale est faite par Michel Sapanet, accompagné alors par une radiologue et un cardiologue. Ce dernier se trouve cependant n’être expert qu’en médecine générale et donc n’a pas les capacités pour fournir un compte rendu dans une affaire pareille. L’expertise qui a bloqué l’affaire pendant des années est bâtie pour la famille de la victime uniquement sur des mensonges, à savoir les photos qui datent de 10 jours après le passage à tabac, ou encore une analyse toxicologique erronée. 

La famille a donc fait recours à des experts indépendants pour contredire le compte rendu, Ces experts ont démontré une présence particulièrement tenue de drogue, excluant dès lors celle ci comme la cause de la mort. De plus, les nombreuses lésions et fractures témoignent d’un réel acharnement. La justice fini par reconnaître des années plus tard que la mort de Wissam a été causée par un tiers, sans jamais s’attaquer aux policiers présents lors de l’interpellation.

« Au début, ils fabriquent les mensonges et ensuite il ne font plus rien », le frère de Wissam dénonce le fait que la juge d’instruction ne bouge même pas le petit doigts dans cette affaire, « on ne respecte pas la vie, les mots ont plus de valeur que la vie de mon frère ».

La famille et leurs avocats ont donc décidé, cette année, de porter plainte contre l’expert, ayant rendu une première analyse des causes de la mort, responsable selon eux du blocage de l’enquête mais surtout de la décrédibilisation de la défense de la famille de Wissam. « Il ment sur tout ce qui est possible de mentir, d’un point de vue scientifique, humain, éthique » déclare le frère de Wissam, il justifie les lésions par le frottement de ses vêtements alors que les photos témoignent d’un réel passage à tabac. Les radios révèlent de multiples fractures qui selon l’expert datent d’il y a plusieurs années, comme s’il était possible de vivre au quotidien avec de telles blessures. « à tous les niveaux c’est une très grande injustice, il nous a enlevé la possibilité de nous défendre, il savait ce qu’il faisait en rendant le rapport seulement une fois le corps enterré, plus personne ne pouvais le contre dire ». 

Ça n’est cependant pas par vengeance que la famille a décidé de porter plainte contre cette homme mais plutôt pour dénoncer ce système qui ne fait que renforcer l’impunité policière : « J’aimerai bien que les gens arrivent à remettre en question le système ». En effet, la famille a dû avoir recours à des experts indépendants et privés pour tenter de faire valoir la vérité tandis que le médecin mandaté par la justice travaillait seulement pour défendre les policiers. 

« La police des police prend la parole des policiers et la place au dessus de tout, comme une vérité absolue même s’ils ont des vidéos qui les contredisent », par cette conférence de presse, 9 ans après le décès de Wissam, sa famille cherche à rendre visible les vices de ce système et l’impunité policière qui l’accompagne au nom du combat qu’elle a décidé de mener pour demander justice et vérité pour Wissam.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com