http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
12 de janvier de 2021 Twitter Faceboock

Racisme policier
« Rapprochez-vous un peu. Mon Taser recharge sur l’allume-cigare » : les vœux racistes d’un commissaire de police
Boris Lefebvre

Un commissaire de Plaisir dans les Yvelines a été suspendu en raison d’une carte de vœux pour 2021 aux connotations racistes. Le sentiment d’impunité des forces de répression et le racisme structurel de la police trouvent une fois de plus à s’exprimer de manière nauséabonde.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Rapprochez-vous-un-peu-Mon-Taser-recharge-sur-l-allume-cigare-les-voeux-racistes-d-un-commissaire

Didier Lallement n’est pas le seul flic à faire de la provocation pour ses vœux de 2021 en détournant une citation de Trotsky pour lui faire dire ce qu’il n’a pas dit.Dans un registre, certes différent de celui du préfet de police de Paris, un commissaire de Plaisir dans les Yvelines défraie lui aussi la chronique depuis sa suspension à titre conservatoire par Gérald Darmanin, avec une carte de vœux aux relents racistes - énième preuve du caractère profondément réactionnaire et raciste de l’institution policière.

Au-dessus des vœux pour l’année 2021 adressés par « le commissaire XXX et les policiers de la circonscription de Plaisir », on retrouve un dessin "humoristique" sur les violences policières. Un policer, Taser en main à côté de son véhicule de fonction, s’adresse à un homme noir en lui disant « rapprochez-vous un peu, mon Taser recharge sur l’allume-cigare ». La manière avec laquelle le racisme et les violences policières sont mis en perspective dans cette carte de vœux rappelle à quel point "l’humour" de la police sert à masquer et normaliser la violence structurelle qu’elle produit, à l’image de ce syndicat de police qui avait publié une vidéo de violences policières sur la musique de Benny Hill. Mais si ce "trait d’humour" n’a pas été apprécié par l’IGPN et le ministre de l’intérieur, c’est essentiellement car cela fait tache d’huile à l’heure où le gouvernement dit lutter pour « l’égalité des chances ». C’est en ce sens, que le commissaire en question a été reçu par l’IGPN et suspendu par le ministre de l’Intérieur à titre conservatoire, c’est-à-dire à titre provisoire, sans sanction, pour cette carte de vœux.

Dans le contexte de lutte contre la Loi sécurité globale et dans celui d’une dénonciation de plus en plus grande des violences policières allant des manifestations de jeunesse à l’appel du Comité Adama à la dénonciation du passage à tabac de Michel Zecler en novembre dernier, jamais le racisme structurel de l’institution policière n’aura été autant dénoncé et contesté. La carte de vœux du commissaire de Plaisir n’a donc pas fait rire grand monde et montre une fois de plus l’impunité policière à l’œuvre.

La réaction prétendument ferme de Darmanin face à l’indignation soulevée par cette carte de vœux, qui « a choqué beaucoup de monde pour sa connotation raciste », selon l’entourage du ministre, ne doit cependant pas nous duper. En ce sens, aucune sanction n’a encore été prise à l’encontre du commissaire responsable de cette carte de vœux raciste et banalisant les violences policières. Et rien n’indique qu’il y en aura quand on voit l’immunité dont jouissent les forces de répression, à chaque fois qu’elles déchaînent leur violence raciste. Et pour cause, il s’agit en réalité à travers cette communication de ne pas donner du grain à moudre à un mouvement contre le racisme d’État qui a mis en crise le macronisme plusieurs semaines d’affilées en novembre dernier.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com