http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
13 de janvier de 2021 Twitter Faceboock

Grève à l’hôpital
Toulouse. Victoire au bloc pédiatrique du CHU après un jour de grève
Lyly Inaya

Le 11 janvier, les infirmières et aides-soignantes du CHU de Toulouse ont occupé le bloc pédiatrique pour dénoncer leurs conditions de travail et la pénurie en personnel. Après une journée de grève ces dernières ont réussi à faire plier la direction !

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Toulouse-Victoire-au-bloc-pediatrique-du-CHU-apres-un-jour-de-greve

Ce lundi 11 Janvier, les infirmières et aide-soignantes du bloc pédiatrique du CHU de Toulouse se sont mises en grève pour dénoncer des conditions de travail de plus en plus difficiles et un manque d’effectif devenu ingérable après des années de politiques austéritaires. Elles ont aussi occupé leur bloc, celui de la pédiatrie, ne laissant que les urgences fonctionner.. Après une journée de grève et de lutte, les travailleuses ont gagné sur la plupart de leurs revendications. Contre la gestion made in MEDEF de la crise sanitaire et la politique de « faire plus avec moins » qui règne dans le secteur public et privé, la victoire des infirmières et aide-soignantes de Toulouse montre que seule la lutte des travailleurs et travailleuses organisés paie.

En effet, après un jour de grève et d’occupation, les travailleuses ont réussi à faire plier la direction et ont obtenu le recrutement de 8 infirmières sur les postes vacants ainsi que de 2 infirmières supplémentaires, la stagiairisation des 9 collègues en CDD ou CDI, le paiement en heures supplémentaires des week-ends effectués en plus de ceux planifiés, et ce sur la base du volontariat et une non-augmentation des amplitudes de travail, comme l’indique le collectif Inter-Blocs.

Dans ce contexte de crise sanitaire profonde, les services hospitaliers et soignants – en première ligne de la lutte contre la pandémie avec des moyens complètement insuffisants – avaient déjà exprimé nationalement leur colère avec des manifestations d’ampleur au lendemain du premier déconfinement. En effet, alors que le personnel soignant réclame plus de moyens pour l’hôpital depuis plusieurs années, la crise sanitaire n’a fait qu’accentuer ce manque ces derniers mois. La seule réponse aujourd’hui du gouvernement est la loi Ségur, qui n’est qu’une mascarade et en réalité l’approfondissement des mesures néolibérales appliquées à l’hôpital.

La victoire des infirmières et aide-soignantes du bloc pédiatrique du CHU de Toulouse est une bouffée d’air frais dans un hôpital à bout de souffle. En ce sens, il est important de continuer à soutenir le secteur de la Santé, en rejoignant toutes et tous la mobilisation pour la grève nationale du 21 janvier du milieu médico-social. Mais si on veut que ce type de victoires et ces luttes exemplaires ne restent pas isolées et se traduisent par des acquis pour l’ensemble des travailleurs.euses, il est aussi nécessaire de dépasser l’éparpillement et la division des dates qui se profile pour la fin janvier. Pour faire face à la crise d’ensemble il est nécessaire que les directions syndicales et politiques élaborent une réponse d’ensemble, avec un plan de bataille et une date de grève et de mobilisation unitaire qui rassemble les différents secteurs en lutte pour exiger le maintien de tous les emplois, un investissement massif dans le secteur public et l’abrogation de toutes les lois racistes et liberticides !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com