http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
17 de février de 2021 Twitter Faceboock

SCANDALE. Des CRS empêchent une distribution de repas chauds aux plus démunis
Alberta Nur

Mardi 9 février, des CRS ont interrompu une distribution de repas chauds aux plus démunis dans le quartier de porte de la chapelle à Paris, sous prétexte de non-respect du couvre feu. Une répression scandaleuse du gouvernement, qui envoie une répression brutale sur la solidarité qui s’organiser face à la précarité.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/SCANDALE-Des-CRS-empechent-une-distribution-de-repas-chauds-aux-plus-demunis

Crédits photo : capture d’écran Twitter BFM-TV

L’association “G besoin 2”, réseau d’entraide à destination des personnes fragiles et isolées , organise régulièrement des distributions à porte de la chapelle à Paris. Tous les jours, des équipes de maraude distribuent de 50 à 150 repas chauds au personnes dans le besoin. “Des CRS nous ont demandé d’arrêter la distribution" de repas chauds … avec comme prétexte le non respect du couvre-feu" explique Eulalie, interviewé au micro de BFM TV.

Une répression scandaleuse, qui fait payer une double peine aux précaires dans le besoin qui se retrouvent menacés par une répression lorsqu’ils viennent se procurer de quoi se nourrir. Les sans abris pour qui il est impossible de se réfugier aprés 18H, sont en première ligne de cette répression.

Un rapport sorti le lundi 15 février par l’institut CSA stipule que 2,1 millions de personnes bénéficient depuis le début de l’année 2012 d’une aide alimentaire. Un chiffre alarmant qui témoigne des effets désastreux de la crise sanitaire et économique sur les plus précaires. L’étude montre que plus de la moitié des bénéficiaires sont ici depuis moins d’un an, montrent une augmentation drastique de la pauvreté.

Cette précarité, le gouvernement en est le principal responsable. En effet, depuis le début de la pandémie, il méprise les plus précaire au profit d’aides faramineuses alloués au patronat. Dans cette situation les associations de terrain viennent répondre à un besoin plus urgent que jamais. Il est inadmissible que les associations qui viennent en aide aux premieres victimes de la crise subissent ainsi la répression du gouvernement, qui envoie des CRS. Derrière le pretexte du couvre feu, les CRS font appliquer brutalement des mesures liberticides et c’est une double peine qui s’abat sur les plus précaires.

Toute notre solidarité avec les victimes de cette répression !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com