http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
20 de février de 2021 Twitter Faceboock

La Croix-Rouge française accusée de sous-payer ses salariés handicapés
Tatiana Magnani

Des salariés en situation de handicap de la Croix-Rouge à Montélimar découvrent après des années qu’ils n’ont pas eu droit à la revalorisation obtenues par leurs collègues. L’association promet seulement le remboursement de 3 derniers années, soit le minimum légal.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/La-Croix-Rouge-francaise-accusee-de-sous-payer-ses-salaries-handicapes

Depuis à peu près 20 ans, l’ensemble des 11 salariés en situation de handicap embauchés par la Croix-Rouge n’a jamais bénéficié d’une revalorisation de salaire, ils sont victimes d’une perte de plusieurs centaines d’euros par mois par rapport à leurs collègues. Employés dans une entreprise adaptée (EA) - le Resto du Meyrol - un établissement proposant des plats à prix réduits, ils n’ont jamais eu droit à l’ancienneté. Pourtant, la revalorisation de salaire tous les trois ans est comprise dans la convention collective de la Croix-Rouge.

Si le communiqué de l’association invoque un problème de paramétrage de l’outil informatique, la situation semble loin d’être fortuite. En effet, la situation a été découverte l’été dernier lorsqu’une des salariées embauchée en CDI depuis 18 ans cherche à être reclassée ailleurs et découvre que sa fiche de paie est différente des autres collègues. La situation, saisie par des élus locales de la CFDT Santé, se révèle plus qu’un cas isolé, il concernerait tous les salariés en situation de handicap de l’établissement.

Si le vice-président de la Croix-Rouge dans le Drôme affirme souhaiter une [« résolution du litige dans le calme »→https://www.francebleu.fr/infos/societe/handicapes-sous-payes-a-la-croix-rouge-le-vice-president-dans-la-drome-reagit-1613663024], la direction relancée depuis septembre et lors du dernier CSE, ne propose seulement le remboursement que de trois dernières années. Face à cette situation une pétition a été lancé et un rassemblement a eu lieu à Montélimar à l’appel de la CFDT pour dénoncer la situation et exiger une rétroactivité plus ancienne.

La situation n’est pourtant pas nouvelle dans les ONG qui fonctionnent souvent avec des méthodes de management qui n’ont rien à envier à celles du privé. Une autre affaire, en 2015, montre que ce cas n’est pas isolée à la croix Rouge, en effetl’association à l’époque avait été épinglée pour ne pas avoir payé payé les heures supplémentaires de certains salariés.

Cette nouvelle discrimination contre des salariés handicapés est juste scandaleuse, elle fait écho à de trop nombreuses histoires.. Les travailleurs handicapés subissent trop souvent un véritable calvaire sur leur lieux de travail, ils sont souvent la cible de discriminations, accusées de coûter trop cher et trop souvent attaqués. Les réponses à apporter doivent être parfaitement antagoniques, doivent être celles des opprimés et des exploités, pour une adaptation des infrastructures et des services publiques aux différences de chacun qu’il soit handicapé ou non, ces discriminations sont inhumaines.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com