http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
22 de février de 2021 Twitter Faceboock

Rap et lutte des classes
« Grandpuits influence la grève ». Le clip de 2 jeunes rappeurs toulousains en soutien aux grévistes
Flora Carpentier

« Grandpuits influence la grève. La grève influence le monde ». C’est à travers ce refrain détourné de Médine et repris à leur compte par les raffineurs de Grandpuits que deux jeunes rappeurs de Toulouse, étudiants à l’université du Mirail, ont souhaité témoigner de leur soutien à ceux qui ont tenu tête à Total en grève reconductible pendant plus de 40 jours, et qui poursuivent leur combat contre les suppressions d’emplois de façon exemplaire.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Grandpuits-influence-la-greve-Le-clip-de-2-jeunes-rappeurs-toulousains-en-soutien-aux-grevistes

« Patron me tue mais lui encaisse. Pille l’Afrique sous du GreenWashing. Dans l’usine ça parle combat ». Les mots parlent d’eux mêmes. « On a été très impactés par le combat que menaient les raffineurs », expliquent ces deux jeunes militants au NPA à Toulouse, qui rappent sous les pseudos Bolcheviking et Antize. « On a eu l’occasion de suivre quelques grèves contre les licenciements à Toulouse notamment dans l’aéronautique, du coup celle des raffineurs de Grandpuits nous est apparue tout de suite comme exemplaire avec leur niveau d’organisation, la structuration démocratique, etc. ». Loin de la communication de Total qui cherche à faire croire à des départs volontaires sans répercussion pour l’emploi, leur morceau fait honneur aux familles des grévistes, largement impliquées : « Famille en lutte pour l’avenir, non les raffineurs ne sont pas finis. Les femmes en plus qui s’organisent, voilà l’équipe est combative ». Et c’est peu de le dire. C’est pour rappeler la puissance de cette solidarité infaillible entre les travailleurs et leurs familles que le clip s’ouvre sur les paroles de Xavier, 9 ans, fils d’un raffineur à l’emploi menacé.

Aussi, Bolcheviking et Antize participent à leur façon à faire connaître une lutte qu’ils jugent exemplaire : « Pour nous, c’est un modèle de combat qui doit être diffusé le plus possible. C’est pour ça qu’on a décidé à notre échelle de faire un son qui raconte un peu leur grève et salue leur détermination. En tant qu’étudiants au Mirail, on pense qu’il est important de combattre avec les travailleurs parce que beaucoup d’entre nous seront les chômeurs ou les précaires de demain, si ce n’est pas déjà le cas avec des contrats de merde et en combinant parfois 10 ou 20h de taf en plus des cours ».

Pour illustrer le tout, le clip réalisé par Flora Carpentier reprend des photos de 7 photographes venus soutenir les Grandpuits : LouizArt, Serge D’Ignazio, Karim Ait Adjedjou, Julien Gate, O Phil des Contrastes, Bruno Arlequin et Théophile Pouillot-Chévara. Comme à tant d’occasions tout au long de cette longue bataille pour l’emploi, la culture se met à nouveau au service de la lutte des classes, à travers le son et l’image cette fois-ci.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com