http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
23 de février de 2021 Twitter Faceboock

Précarité étudiante
"Plan 10 000 jeunes" : la nouvelle trouvaille de Darmanin pour surfer sur la précarité des jeunes
Esther Tolosa

Pour répondre à la crise de la jeunesse et relégitimer l’institution policière, la nouvelle trouvaille du gouvernement est le plan 10 000 jeunes qui offre des stages et formations aux jeunes dans les métiers du ministère de l’intérieur.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Plan-10-000-jeunes-la-nouvelle-trouvaille-de-Darmanin-pour-surfer-sur-la-precarite-des-jeunes

Crédit photo : Ludovic MARIN / AFP

Alors que les effets de la crise sanitaire pèsent très lourd sur la jeunesse avec 1 jeunes sur 3 qui a perdu son emploi depuis le début de la crise, la dernière grande idée du gouvernement pour pallier à la détresse et précarité de la jeunesse est le plan 10 000 jeunes de Darmanin, ministre de l’intérieur.
Ce plan propose des stages et des contrats d’apprentissages dans les métiers qui composent le ministère de l’Intérieur, avec la promesse d’une réponse rapide sous quelques jours. Ce nouveau plan a vocation à « bénéficier aux jeunes confrontés aux plus grandes difficultés notamment dans les quartiers de reconquête républicaine » selon Darmanin.

Ainsi, alors que la jeunesse est confrontée au chômage et à la précarité, le gouvernement se contente de proposer majoritairement des contrats précaires et courts car en effet sur les 10 000 offres, 1 500 sont des services civiques et 4 000 sont des stages de quelques semaines à quelques mois. Une manière donc de profiter du chômage et de la précarité de la jeunesse pour l’utiliser comme main d’œuvre bon marché, flexible et jetable. Rappelons en effet que les services civiques et les stages sont des travaux sous-payés (même pas payés au SMIC), et des contrats courts sans promesse de débouchés derrière. De plus, pour venir grossir les chiffres du plan et arriver à 10 000, le ministre de l’intérieur a été contraint de le combler par 1 800 offres de stages pour les élèves de 3e !

Ainsi, pour Darmanin, la « reconquête républicaine » des quartiers populaires, qui sont également les premiers visés par la loi séparatisme, passe par la promotion de contrats précaires. L’idée est de tenter de relégitimer l’appareil policier en y cooptant une partie de la jeunesse. En effet, le plan propose des stages et des contrats d’apprentissage dans tous les métiers du ministère de l’Intérieur, allant du garagiste qui s’occupe des voitures de police aux services juridiques ou à l’intégration des corps de police. Il faut donc aussi comprendre l’annonce de ce plan dans le cadre du Beauvau de la sécurité dont l’un des thèmes principaux porte sur la relation entre la police et la jeunesse suite aux mobilisations Black Lives Matter de cet été particulièrement investies par la jeunesse.

En réalité, Darmanin entend faire d’une pierre deux coups : apporter des mesures en réponse à la crise de la jeunesse et redorer l’image de la police. Mais cette nouvelle mesure cosmétique du gouvernement est absolument ridicule au regard de la situation, et s’inscrit dans le tournant sécuritaire du gouvernement qui cherche de toutes les façons à renforcer son arsenal répressif en vue des potentielles irruptions dans la rue, notamment de la jeunesse très présente dans les dernières mobilisations.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com