http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
24 de février de 2021 Twitter Faceboock

Crise sanitaire
Après Nice, Dunkerque. Le gouvernement étend son confinement made in MEDEF
Philomène Rozan

Le verdict est tombé hier pour Dunkerque : le confinement sur le week-end déjà mis en place à Nice sera appliqué sur la ville du Nord. A l’échelle nationale, la situation sanitaire s’aggrave.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Apres-Nice-Dunkerque-Le-gouvernement-etend-son-confinement-made-in-MEDEF

Crédit photo : BFM

A Dunkerque, la situation épidémique s’est très fortement dégradée ces derniers jours, à tel point qu’un habitant sur cent tombe malade chaque jour. Alors que les élus locaux et les habitants alertaient ces dernières semaines de l’aggravation de la situation, dans une zone où le variant anglais prolifère, le gouvernement s’est finalement rendu sur place. Ce mercredi 24 février, Olivier Véran était donc à Dunkerque où il a tenu une conférence de presse et annoncé un confinement du vendredi soir au lundi soir qui prendra effet dès ce week-end.

Les modalités sont les mêmes que celles misent en place sur la ville de Nice : les déplacements devront faire l’objet d’une dérogation et les commerces alimentaires vont voir leur jauge réduite à 15m2 quand les autres seront uniquement ouverts pour du « click and collect ». Véran a poussé cependant l’aspect répressif un cran plus loin en interdisant la vente d’alcool à emporter et la consommation d’alcool sur la voie publique sur le département.

Cette annonce est ainsi la continuité parfaite des mesures mises en place à Nice : dans une logique pro-patronale, où la vie sociale est réduite à néant et où seul le travail reste autorisé. Or, ces mesures aux tonalités orwelliennes, le gouvernement les prend après avoir laissé circuler le virus activement ces dernières semaines, puisque le «  plateau épidémique  » sur lequel on se trouve aujourd’hui est très haut avec plus de 20 000 nouveaux cas chaque jour.

Olivier Véran a donc encore insisté au cours de sa conférence de presse sur le caractère très dégradé de la situation épidémique et sur l’augmentation du variant anglais sur le territoire. Ce sont actuellement 14 départements qui dépassent le seuil d’alerte maximale de 250 cas confirmés pour 100 000 habitants. Le bilan du 24 février signait ainsi un record de contaminations avec 31.519 nouveaux cas, au-delà du seuil de 30.000 cas qui avait été franchi pour la dernière fois le 17 novembre. Et alors que le virus circule activement la campagne de vaccination, elle, tourne au ralenti. « La France a injecté 4,68 doses de vaccins pour 100 habitants. Ce qui la place carrément en dessous de la moyenne de l’Union européenne, qui est de 5,19. Même constat pour ce qui est des personnes complètement vaccinées : 1,2% de la population française contre 1,7% de la population européenne » explique ainsi France Info.

Face à cette dynamique épidémique, le gouvernement a choisi de régionaliser les mesures et d’afficher un renforcement du dialogue avec les élus locaux et tout particulièrement les maires. Or derrière cette impression de contrôle, le gouvernement, après avoir toléré pendant des semaines une circulation très élevée du virus afin de maintenir l’économie en marche, pourrait finir par imposer des mesures de restrictions nationales, et plus fortes encore. Comme l’explique Cécile Cornudet dans un édito (qui dresse une vision largement enchantée de la gestion sanitaire du gouvernement) : « L’option reconfinement général est revenue sur la table. Une V3 est travaillée. (…) Sans doute plus proche du confinement de mars que d’octobre ». Des mesures que devrait préciser Jean Castex lors d’une conférence de presse cette après-midi.

Une chose est sûre, avec près de 300 morts par jour ces dernières semaines, des contaminations à un haut niveau très élevé, un variant anglais qui continue sa progression et des villes dont les taux d’incidence s’affolent, la gestion sanitaire du gouvernement apparaît toujours rien moins que catastrophique.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com