http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
9 de avril de 2021 Twitter Faceboock

Impérialisme
Tchad. Le dictateur Idriss Déby ami de la France en passe d’imposer sa réélection
Julian Vadis

Alors que le Tchad est une des dictatures les plus dures d’Afrique, Idriss Déby, au coeur d’un scandale d’esclavagisme en France, va entamer un sixième mandat de suite à partir du 11 avril. Un régime qui bénéficie d’un soutien fidèle de l’impérialisme français, pour qui le Tchad de Déby est important stratégiquement au Sahel.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Tchad-Le-dictateur-Idriss-Deby-ami-de-la-France-en-passe-d-imposer-sa-reelection

Bien sur, le résultat à venir ce 11 avril des élections présidentielles au Tchad sera sans surprise. Alors que l’opposition dénonce une répression féroce, allant jusqu’à des cas de tortures comme l’explique Le Monde, Idriss Déby va entamer son sixième mandat à la tête du pays. Le dictateur et sa famille sont également au coeur d’une vive polémique en France, suite aux révélations du Média et de Taha Bouhafs sur une affaire d’esclavagisme en plein Paris. C’est un témoignage glaçant d’Adjiti, réduite en esclavage durant 8 ans par la famille Déby dans une luxueuse résidence de la capitale, qui a mis en lumière l’affaire.

S’il est délicat pour l’impérialisme français de défendre ouvertement Idriss Déby au vu du scandale, il n’en demeure pas moins que le dictateur tchadien est un allié de poids pour Paris. Si la dictature trentenaire connaît de réguliers remous, comme en 2006 et 2008 où la répression contre les mouvements sociaux pro-démocratie a fait des milliers de morts, elle n’en reste pas moins une pièce stratégique de la françafrique, notamment pour défendre les intérêts économiques français au Sahel, mais aussi face au régime lybien et Boko-Haram,

Interrogé dans un article de TV5 Monde, Roland Marchal, professeur à Science Po’ Paris, explique ainsi que « les présidents français lorsqu’ils arrivent au pouvoir ont souvent des préventions vis à vis du régime déby comme cela a été le cas de François Hollande en 2012. Le Parti socialiste français durant la campagne présidentielle de 2012 était très dur avec le régime Déby avant que l’on observe François Hollande se rendre au Tchad une dizaine de fois en cinq ans, ou encore de le voir féliciter le président Déby "meilleur allié" de la France dans la région selon les dires du président du parti socialiste. Emmanuel Macron s’est montré également très distant au début de son mandat en 2017, ne voulant pas dépendre de l’opinion des militaires français sur le personnage. Pourtant, quelques semaines plus tard , les hésitations du jeune président ont disparu ». Dans le même article, Kelma Manatouma, chercheur tchadien en sciences politiques à l’université de Nanterre, précise que « la France est intervenue militairement en 2006 pour contrer une tentative de coup d’Etat. En 2019, des mirages français ont bombardé des rebelles dans le nord du pays ».

La situation actuelle au Tchad révèle dans sa plus pure férocité le vrai visage de l’impérialisme français, qui passe non seulement sous silence les pires atrocités de la dictature en place, mais lui apporte un soutien politique et militaire pour maintenir ses intérêts dans la région. Dans ce contexte, il est clair qu’il s’agit de se situer résolument du côté du peuple tchadien, face à Déby et l’impérialisme français. Si les élections de ce mois d’avril apparaissent comme une formalité pour la dictature, il est clair que le régime restera dans une situation instable. C’est pourquoi il est indispensable d’exiger clairement et sans réserve le retrait immédiat de l’impérialisme français, au Tchad comme partout en Afrique.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com