http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
14 de juin de 2021 Twitter Faceboock

Deux poids deux mesures
Deux poids deux mesures : dérogation pour Roland-Garros, répression pour les jeunes aux Invalides
Igor Jenkins

Après les rassemblements aux Invalides à Paris de plusieurs milliers de jeunes, vendredi et samedi derniers, la police a réprimé la foule avec des interpellations et l’utilisation de gaz lacrymogènes. Dans le même temps, une dérogation au couvre-feu était donnée aux spectateurs de Roland-Garros.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Deux-poids-deux-mesures-derogation-pour-Roland-Garros-repression-pour-les-jeunes-aux-Invalides

Crédits photo : AFP

Le week-end dernier, des centaines de jeunes se sont rassemblés sur les grandes pelouses des Invalides du 7ème arrondissement de Paris. Nommé d’après un film américain de 2012 qui parle d’une fête de jeunes ratée, deux soirées « projet X » ont été organisées et annoncées sur les réseaux sociaux.

Entre 1500 et 2000 personnes s’étaient rassemblées vendredi et plusieurs groupes ont dansé et chanté dans une ambiance festive, sans respecter les gestes barrières. Vers 23 heures, la police est arrivée pour mettre un terme aux divertissements des jeunes pour non-respect des règlements sanitaires. Ils ont utilisé des gaz lacrymogènes contre les personnes présentes, qui étaient pour la plupart mineures.

Malgré la répression policière, plusieurs rassemblements avec des centaines de jeunes ont eu lieu le samedi suivant dans la capitale. Cette fois, les forces de police étaient déjà sur place une heure avant la fin du couvre-feu pour éviter les rassemblements. À 23h, la Préfecture de police a annoncé sur Twitter que trois personnes avaient été arrêtées. Cette fois-ci, après une violente confrontation entre les forces de répression et les jeunes, la police a de nouveau fait recours aux gaz lacrymogènes et LBD pour attaquer les jeunes présents. De la Concorde à la Porte de la Chapelle, la ville était encore remplie à 23h30, des rassemblements de toutes les générations. Les terrasses des bars restaient ouvertes. Après minuit, une nouvelle fête a eu lieu dans les Tuileries, à laquelle ont participé de nombreux jeunes. La préfecture de police est aussi intervenue dans le jardin Tino-Rossi, dans le 5ème arrondissement et sur les rives de la Seine. Enfin, juste avant 2 heures du matin, sur les Champs-Elysées, un groupe plus restreint de jeunes a improvisé une petite fête en plein milieu de la rue. La police était à l’affût d’un moindre rassemblement au point de bloquer la station Invalides du RER pour empêcher les rassemblements.

Si ces derniers jours de nombreux évènements, peu responsables d’un point de vue sanitaire bien que la situation s’améliore, ont eu lieu à travers la France, la réponse du gouvernement par une violente répression ne fait que rappeler la gestion deux poids deux mesures de la crise quand on sait que les supporters de Rolland Garros bénéficiaient dans le même temps d’une dérogation pour suivre la fin du match après 23h. Les spectateurs criaient « Merci Macron ! » pendant que les jeunes, parmi les premières victimes de la crise, se prenaient des gaz lacrymo et des LBD simplement pour avoir fait un peu la fête après un an et demi de restrictions.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com