http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
17 de juin de 2021 Twitter Faceboock

Laïcité réactionnaire
Plan pour la laïcité à l’école : Blanquer poursuit l’offensive islamophobe
Boris Lefebvre

Ce lundi 14 juin, Blanquer a dévoilé son plan pour la laïcité à l’école qui reprend les préconisation de Jean-Pierre Obin, un ancien inspecteur général de l’Éducation nationale, qui partage les orientations islamophobes du ministre de l’Éducation nationale sur ce sujet.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Plan-pour-la-Laicite-a-l-ecole-Blanquer-poursuit-l-offensive-islamophobe

Crédits photo : LUDOVIC MARIN / AFP

À la veille d’un bac qui s’annonce perturbé par des mouvements de contestations portant sur le Grand Oral, la dématérialisation des copies et la désorganisation totale des épreuves, Blanquer vient de dévoiler son Plan pour la laïcité à l’école. Ce plan s’inscrit dans la suite de l’assassinat de Samuel Paty survenu en octobre dernier et dont le gouvernement avait su tirer profit pour intensifier sa campagne islamophobe autour de la Loi séparatisme à grand renfort d’union sacrée. Le principal architecte de ce plan n’est autre que Jean-Pierre Obin dont la ligne concernant la laïcité n’a rien à envier à celle de Blanquer tant elle se signale par son hostilité aux musulmans. L’auteur du rapport que Blanquer reprend à son compte est également l’auteur de l’ouvrage, Comment on a laissé l’islamisme pénétrer dans l’école, qui, de Marianne à Valeurs actuelles, a trouvé un accueil enthousiaste chez tous les tenant d’une laïcité de combat contre l’islam.

Rejouant la version la plus droitière de laïcité, véritable bras armé des politiques racistes islamophobes et instrument de stigmatisation des populations musulmanes, le rapport confirme le tournant radical pris par Blanquer sur cette question, dans le sillage de la suppression de l’Observatoire de la laïcité au profit d’une institution qui se ferait le relai de l’islamophobie d’État. Ainsi, 1000 formateurs vont suivre une formation intensive avant de diffuser la conception de la laïcité et des valeurs de la République que Blanquer préconise dans les établissements. Le spectre de la mort de Samuel Paty est habillement convoqué par Jean-Pierre Obin pour qui « l’autocensure des enseignants, qui craignent de dire quelque chose qui pourrait créer une altercation, atteint des proportions inquiétantes depuis cet événement », un phénomène qui semble tenir de la pure invention...

Dans la ligne de mire, ce sont clairement les enseignants qui font office de cible dans un premier temps. L’idée est de resserrer les rangs d’une institution qui a vu les drames se succéder ces dernières années, du suicide de Christine Renon à l’assassinat de Samuel Paty. Les réponses de l’Éducation nationale ont été systématiquement insuffisantes, privilégiant le déni dans un cas ou une mise en avant complaisante et opportuniste dans l’autre. Un renforcement de la formation initiale des enseignants va ainsi être opéré avec un focus sur les « repères » de la laïcité et des « valeurs de la République ». Manifestement, alors que la crise sanitaire a mis en évidence le manque cruel de personnel et de moyens dans les établissements, Blanquer décide de relever le défi en mettant le paquet sur les valeurs de la République censées résoudre tous les problèmes structurels que l’école révèle.

L’autre versant du rapport de Jean-Pierre Obin concerne les élèves. Ce dernier constate que la laïcité est perçue comme « coercitive, voire punitive » par les élèves et qu’elle sert essentiellement à « brider l’expression des religions ». On ne saurait leur donner totalement tort quand Jean-Michel Blanquer lui-même affirmait à propos de la polémique sur les mères voilées dans les sorties scolaires que « le voile n’est pas souhaitable dans notre société ». Jean-Pierre Obin s’inquiète également des élèves qui « entraînent dans leur sillage » d’autres élèves sur la base de « l’individualisme contemporain » ou d’une « vision libertaire de la liberté ». Comment fait-il pour relier cela au risque de « communautarisme » voire de « séparatisme », seul ceux qui voient de l’intégrisme partout pourront nous le dire...

À un an des présidentielles, Blanquer surfe allègrement sur la vague d’islamophobie que la macronie s’est employée à déchaîner depuis des mois, relayant tous les fantasmes sur l’islam colporté dans les médias. Cette opération vise à donner des gages à l’extrême droite qui s’est approprié la thématique de la laïcité dans son discours portant autour de la défense de la République contre les ennemis de l’intérieur. Elle vise une fois de plus à polariser les débats autours des questions de valeurs à l’heure même où l’Éducation nationale souffre en réalité des réformes mises en place par Blanquer et ses prédécesseurs et du manque de moyens criants que la crise sanitaire à mis en évidence.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com