http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
26 de novembre de 2021 Twitter Faceboock

Fachos hors de nos rues !
Valence. La manifestation du 25 novembre attaquée par des militants d’extrême droite
Prune Fabre

Ce 25 novembre, à Valence, une nouvelle attaque violente de militants d’extrême droite a altéré la manifestation contre les violences faites aux femmes. Munis d’une banderole, ils n’ont pas hésité à frapper des militantes au visage.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Valence-La-manifestation-du-25-novembre-attaquee-par-des-militants-d-extreme-droite

crédit photo : AFP

Jeudi, 25 novembre, lors de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, une soixantaine de personnes ont manifesté à la fontaine monumentale à Valence, à l’appel du collectif féministe Witch Bloc. En plein milieu du rassemblement, une quinzaine de militants d’extrême droite ont fait irruption, et ont attaqué les militantes féministe comme le montre une vidéo publié sur twitter par un membre de la Jeune Garde.

La vidéo concorde avec le témoignage d’une des membres du collectif Witch Block présente lors des faits et interviewée par chérie FM. Elle explique que les militants d’extrême droite ont débarqué en plein milieu de la manifestation et ont déployé une banderole : “On s’est rassemblés devant leur banderole, mais ils ne voulaient pas bouger. J’ai tiré sur la banderole. Un des individus a commencé à se servir d’un manche pour frapper une personne à côté de moi. Elle a reçu un coup sur la tête, elle a une plaie sur le front et la lèvre éclatée” raconte-elle la militante. Sur la banderole, un slogan islamophobe était inscrit : « Nos femmes premières victimes de l’immigration »

Cette attaque, totalement décomplexée, de la part de militants d’extrême droite fait écho à la manifestation parisienne du 20 novembre où une dizaine de militants armés de barres de fer, de gazeuses et cagoulés ont voulu attaquer le cortège de la manifestation à l’appel de NousToutes. De plus, la banderole islamophobe déployée rappelle également les pancartes du collectifs racistes Némésis à cette même manifestions visant notamment les afghans. En effet la banderole du rassemblement de Valence, reprend une rhétorique choyée par l’extrême droite à l’instar du collectif Némesis : instrumentaliser le féminisme à des fins racistes et islamophobes.

Ces deux événements révèlent encore une fois le visage d’une extrême droite haineuse, raciste, violente et qui ne s’en cache même plus. D’ailleurs cette décomplexion est permise par un climat réactionnaire général ouvert par les mesures réactionnaires du gouvernement : dissolutions du CCIF, attaques contre le syndicat étudiant UNEF, lois élargissant les prérogatives de la police, manifestations policières, polémiques racistes et sécuritaires quotidiennes, tribunes de policiers et militaires… Mais aussi par la surenchère des grands médias en continue, où Zemmour, Le Pen et autres réacs ont place libre pour cracher leur venin à longueur de journée.

A l’inverse, à l’instar de l’attaque de paris c’est dans un silence médiatique que s’est déroulée cette attaque. Nous affirmons notre soutien aux militant.e.s féministes présent.e.s à la manifestation Valenciennes, l’extrême-droite n’a rien à faire dans nos manifestations !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com