http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
13 de décembre de 2021 Twitter Faceboock

Pas pour longtemps
Claude Guéant, bras-droit raciste et corrompu de Sarkozy, incarcéré (probablement pas pour longtemps)

Très rarement, un politicien corrompu en fin de carrière, passe un moment (généralement très court) en prison. C’est le cas ce lundi de Claude Guéant, ancien bras droit de Sarkozy condamné pour détournement de fonds publics, qui a été incarcéré ce matin… mais pourrait rapidement être libéré.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Claude-Gueant-bras-droit-raciste-et-corrompu-de-Sarkozy-incarcere-probablement-pas-pour-longtemps

Crédits photo : AFP

Ce matin, Claude Guéant, ancien bras droit de Sarkozy, ministre de l’Intérieur et raciste notoire, a été incarcéré à la prison de la Santé. Comme le rapporte l’AFP : « L’ancien grand commis de l’Etat, 76 ans, avait été condamné à deux ans d’emprisonnement, dont un an ferme, en appel en janvier 2017. Au début de novembre, la cour d’appel de Paris a révoqué une partie de son sursis et de sa liberté conditionnelle, estimant que M. Guéant ne réalisait pas les versements nécessaires pour payer l’amende et les dommages et intérêts qu’il s’était vu infliger. »

L’avocat de Claude Guéant a immédiatement annoncé qu’il allait saisir le juge d’application des peines, arguant de l’état de santé de son client. Dans ce cadre, il est probable que l’incarcération ne dure pas. Mais, après la double-condamnation de Nicolas Sarkozy dans l’affaire « Paul Bismuth » et dans l’affaire « Bygmalion » avec des peines réalisées à domicile il est difficile de ne pas ressentir une certaine satisfaction à ce qu’un politicien passe par la prison, surtout quand il a été à la tête de politiques ultra-répressives et racistes...

Car s’il a disparu de la scène politique, Claude Guéant est un ancien ministre de l’Intérieur connu pour avoir incarné le durcissement de la droite de Sarkozy. Secrétaire général de l’Elysée et bras droit de Sarkozy de 2007 à 2011, il devient Ministre de l’Intérieur entre 2011 et 2012, et sera le digne héritier de son prédécesseur Brice Hortefeux. En poste, il déclare notamment que « toutes les civilisations ne se valent pas », que « l’accroissement du nombre » de musulmans en France pose « problème » ou encore qu’« accepter le vote des étrangers, c’est la porte ouverte au communautarisme. » Sa politique sera à l’image de ces déclarations avec une intensification des expulsions de sans-papiers, une circulaire Guéant visant à réduire le nombre d’étudiants étrangers restant en France pour travailler et une répression tous azimuts contre les quartiers populaires.

Mais Claude Guéant incarne également les multiples affaires de corruption qui ont marqué l’histoire de la droite sous Sarkozy. Directeur de cabinet de Sarkozy au ministère de l’intérieur, Claude Guéant aurait ainsi été au cœur des relations entretenues avec le régime de Khadafi, et au centre de l’affaire de financement illégal de sa campagne toujours en cours d’instruction. Il est également mis en cause dans l’affaire en cours des « sondages de l’Elysée » dans laquelle Claude Guéant est mis en examen pour « « favoritisme » et « détournement de fonds publics par négligence ».

Des affaires toujours en cours dans le cadre desquelles Guéant pourrait être condamné, même s’il est peu probable qu’il passe un long moment en prison. Pour les politiciens comme Guéant, l’impunité reste toujours la règle, quelles que soient les décisions prises par une justice qui veille à ne pas inquiéter les classes dominantes.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com