http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
16 de décembre de 2021 Twitter Faceboock

Ouvrez les frontières !
Samedi 18 décembre, manifestons pour l’ouverture des frontières et la régularisation de tous les sans-papiers !
Margot Vallère

A l’occasion de la journée internationale de solidarité avec les migrants et dans un contexte terrible marqué par la noyade de 27 migrants dans la Manche, et par la mort d’une vingtaine d’autres à la frontière biélorusse, il est urgent de se mobiliser contre les politiques migratoires criminelles des États et pour l’ouverture des frontières. Rendez-vous à Paris sur la place de la Concorde ce samedi 18 décembre à 15H, ainsi que dans plus de 40 autres villes.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Samedi-18-decembre-manifestons-pour-l-ouverture-des-frontieres-et-la-regularisation-de-tous-les

Appelées par plus de 300 organisations, des manifestations en solidarité aux migrants auront lieu dans plus de quarante villes ce samedi à l’occasion de la journée internationale de solidarité avec les migrants. Cette année, cette journée intervient après la succession de plusieurs drames révélant la nature criminelle des frontière.

Fin novembre, ce sont 27 migrants qui meurent noyés au large de Calais alors qu’ils essayaient de traverser la Manche sur une embarcation de fortune pour rejoindre l’Angleterre. Un naufrage qui est la conséquence directe des politiques migratoires françaises et anglaises et notamment de la répression des migrants et de la militarisation toujours accrue des frontières, qui rendent le passage vers l’Angleterre toujours plus dangereux et meurtrier.

Depuis cet été, des milliers de migrants sont bloqués dans des conditions extrêmement précaires à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, se retrouvant victimes d’un bras de fer opposant le gouvernement biélorusse réactionnaire de Loukachenko à l’Union Européenne. D’après les chiffres officiels, sans doute très sous-estimés, au moins 20 personnes y sont mortes.

Qu’ils fuient la guerre, les dictatures, la misère ou encore les catastrophes climatiques, les migrants sont constamment réprimés par l’Etat français. Ils font face à un harcèlement policier permanent et des conditions de vie extrêmement précaires dans des camps constamment détruits par la police. Des violences justifiées par un discours ouvertement xénophobe et raciste. Face à cette expression répugnante de la violence de l’Etat il est nécessaire de s’organiser au côté des migrants pour exiger leur régularisation immédiate et leur droit à vivre dignement, le droit au regroupement familial ainsi que l’arrêt immédiat des expulsions et la fermeture des centres de rétention administrative.

Plus que jamais, les frontières tuent. Michel Agier, anthropologue à l’EHESS rappelait dans Libération que « Depuis 1993, les frontières extérieures de l’Union européenne (UE) ont vu la mort d’au moins 50 000 personnes qui tentaient de les traverser, principalement en Méditerranée. Et depuis 1999, plus de 300 personnes sont mortes à Calais et dans sa région en tentant de franchir la frontière britannique « externalisée » en France, depuis 2004 par les accords du Touquet. Les années 2000 et 2010 ont été jalonnées de ces annonces de morts aux frontières, parfois monstrueuses comme ce millier de morts en deux naufrages successifs les 12 et 19 avril 2015 ».

Ces politiques nauséabondes vis-à-vis des migrants ne sont malheureusement pas que l’apanage de la France et de l’Europe, comme le montrent les photos rapportées par l’AFP de gardes frontières texans à chevaux brutalisant des migrants haïtiens.

Alors que les frontières tuent et que les Etats sont responsables, soyons nombreux ce samedi pour lutter contre le gouvernement raciste et xénophobe, et pour l’ouverture des frontières, la liberté de circulation et le droit à s’installer !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com