http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
17 de décembre de 2021 Twitter Faceboock

Black Friday des salariés
Des milliards pour les Mulliez, rien pour les travailleurs : grève nationale pour les salaires à Auchan
Ju Angio

Un mouvement de grève dans les hypermarchés Auchan a eu lieu ce vendredi aux quatre coins de la France ; certains supermarchés ont été impactés à 80%. Dans un contexte d’inflation importante, la revendication centrale n’est autre que l’augmentation des salaires, faisant échos aux grèves qui se multiplient partout sur le territoire.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Des-milliards-pour-les-Mulliez-rien-pour-les-travailleurs-greve-nationale-pour-les-salaires-a

Crédit photo : CGT Auchan 69

Plusieurs débrayages, barrages filtrants de ronds-points et blocages ont rythmé la journée du vendredi 17 décembre dans une trentaine d’hypermarchés Auchan. Le mouvement appelé par l’intersyndicale CFDT-CGT-FO avait pour mot d’ordre principal, l’augmentation des salaires.

La mobilisation arrive alors que se déroule les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO). Celles-ci, initialement prévues en mars, ont été avancées par la direction qui cherche notamment à étouffer la colère grandissante des travailleurs. En effet face à l’augmentation du coût de la vie la question des salaires et de leur augmentation devient un impératif pour une grande partie de la population. La réponse de la direction au sein des NAO se résume à une hausse de 2,2%... Or comme le note Gilles Martin, délégué syndical Auchan de la CFDT, auprès du Figaro : « Avec l’inflation, les premiers niveaux de salaires tomberont en dessous du Smic au 1er janvier ». En effet, celle-ci s’élève à 2,8% sur l’année, novembre marquant un record d’inflation au sein de la zone euro avec quasiment 5% d’augmentation des prix sur le mois. Face à cela, l’intersyndicale demande quant à elle une augmentation minimum de 5% des salaires.

Une situation d’autant plus inacceptable que le groupe fait des profits monstres. Pour l’année 2019 l’entreprise avait déjà accumulé 1,4 milliards de bénéfice. Pour l’année 2020, profitant de la crise sanitaire, son taux de rentabilité a augmenté de 79 % et cela tout en augmentant toujours plus la pression à la productivité sur les salariés. D’autant plus que Auchan a bénéficié de plus de 500 millions de cadeaux fiscal offert par le gouvernement sur les dernières années avec le CICE. Et pour aller encore plus loin dans les économies, en novembre 2020, Auchan a aussi profité du chômage partiel sans même dédommager les 16% du salaire non pris en charge par l’Etat.

Après cette première journée très suivie de mobilisation, Gilles Martin annonçait que la mobilisation pourrait s’intensifier si la direction n’acceptait pas les revendications posées par le mouvement. Se pose donc la question de la suite à donner à cette première journée, et dans ce cadre l’exemple donné par la grève des travailleurs des Leroy Merlin montre le chemin à suivre. Celui d’une grève de deux semaines qui a permis de construire un rapport de force conséquent avec la direction et d’arracher une augmentation salariale.

Plus encore le mouvement s’inscrit dans une colère plus large qui a pour conséquence la multiplication des mouvements de grève pour l’augmentation des salaires, comme chez Dassault ou à la SNCF ces derniers jours.

Pour faire face à l’inflation et exiger des conditions de vie digne, seule une augmentation immédiate de tous les salaires, à commencer par le SMIC à fixer à 1800 euros, ainsi que leur indexation sur la hausse des prix pourrait répondre à l’urgence de la situation. Cette revendication, portée dans le programme d’Anasse Kazib, candidat pour Révolution Permanente, ne pourra s’imposer que par une mobilisation d’ampleur de l’ensemble des secteurs autour d’un plan de bataille visant à imposer un rapport de force au patronat par la grève. Un plan que les directions syndicales ne semblent pas prêtes à annoncer, appelant pour l’heure à seulement une date isolée le 27 janvier en intersyndicale.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com