http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
28 de janvier de 2022 Twitter Faceboock

Anasse 2022
Paris. Les comités de soutien invitent la campagne de Anasse Kazib dans la manif interpro
Irena Mathilde

Ce jeudi, lors de la manifestation interprofessionnelle autour de la question des salaires et de l’inflation, Anasse Kazib et les militants de sa campagne tenaient un point fixe à Paris. L’occasion de faire valoir l’importance d’une candidature ouvrière aux élections présidentielles, pour porter haut et fort la hausse des salaires, le SMIC à 1800 euros, la défense de l’université publique ou encore le partage du temps de travail.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Paris-Les-comites-de-soutien-invitent-la-campagne-de-Anasse-Kazib-dans-la-manif-interpro

Ce jeudi avait lieu la journée de mobilisation interprofessionnelle appelée par les directions syndicales en réponse aux dynamiques de colère et de grève dans différents secteurs autour de la question des salaires.

À Paris, Révolution Permanente a tenu un point fixe dans la manifestation, en y mettant à l’honneur les mesures du programme d’Anasse Kazib sur les salaires et les conditions de travail. Sur les pancartes du point fixe on pouvait ainsi lire « Augmentez les salaires, pas les actionnaires » ou encore « Macron veut faire payer la fac, pour un revenu étudiant à hauteur du SMIC ».

Anasse Kazib, en grève, était également présent : l’occasion pour lui de discuter avec de nombreux manifestants et syndicalistes d’un véritable plan de bataille pour gagner sur nos revendications. Alors que le coût de la vie ne cesse d’augmenter, avec en dernière date une nouvelle augmentation du prix du carburant, il devient en effet urgent de s’organiser pour combattre le patronat qui tente de faire payer la crise aux travailleurs et aux classes populaires.

Des travailleurs des transports, de l’éducation nationale ou encore de la raffinerie de Grandpuits sont venus affirmer leur soutien à cette candidature ouvrière et révolutionnaire, la candidature de « ceux d’en bas ». Des étudiants de Paris 1, de l’Université de Paris et de Paris 8 étaient également présents afin de dénoncer les déclarations d’Emmanuel Macron sur l’université et sur les 45h et porter un programme alternatif à travers la candidature d’Anasse Kazib.

Pour l’occasion, les comités de soutien avaient préparé des pancartes : « Étudiants travailleurs, même combat ! », « Université gratuite pour tous-tes ! » ou encore « La jeunesse emmerde le grand capital » ainsi que des banderoles de leurs comités.

A Bordeaux aussi, les militants de Révolution Permanente et de la campagne d’Anasse Kazib ont tenu un point fixe dans le même esprit, à savoir celui de faire valoir l’existence d’une candidature ouvrière pour porter dans les débats l’ensemble des aspirations du monde du travail, de la jeunesse et des quartiers populaires sur les salaires, le temps de travail, le chômage mais aussi l’enseignement ou encore la lutte contre les oppressions. A Toulouse, Montpellier, Lille ou encore Metz, des cortèges de ce type ont eu lieu.

À quelques semaines des présidentielles, ces points fixes et cortèges avaient ainsi vocation à opposer un projet alternatif à celui de la droitisation et de la réaction et alors que la plupart des candidats affirment vouloir nous faire payer la crise. Il est en effet impératif d’imposer notre voix pour revendiquer une augmentation généralisée des salaires, un SMIC à 1800€ ainsi qu’un réel programme pour la jeunesse qui défende une université gratuite et ouverte à toutes et tous ainsi qu’un revenu étudiant à la hauteur du SMIC. Alors qu’il ne reste plus qu’un mois pour obtenir les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à la présidentielle, sur le point-fixe un mot d’ordre régnait : « rejoignez la campagne ».

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com