http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
25 de février de 2022 Twitter Faceboock

Faire front contre l’extrême droite
Rennes. L’extrême-droite agresse des militants LO et attaque une réunion antifasciste : solidarité !
Léonard Labaz

Ce mercredi 23 février, deux agressions menées par l’extrême droite ont eu lieu à Rennes. L’une visait des militants de Lutte Ouvrière lors d’une diffusion de tracts, l’autre une réunion antifasciste à l’université Rennes 2, à laquelle participait la Jeune Garde. Face aux intimidations et aux attaques de l’extrême droite, faisons front !

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Rennes-L-extreme-droite-agresse-des-militants-LO-et-attaque-une-reunion-antifasciste-solidarite

Crédits photo : Rapports de force

Ce mercredi 23 février, aux environs de midi, des militants de Lutte Ouvrière distribuaient des tracts pour la campagne de Nathalie Arthaud devant le lycée Victor et Hélène Basch à Rennes, jusqu’à ce que trois militants d’extrême droite les agressent. « Un de ces agresseurs est d’abord venu nous prendre un tract. Il est ensuite reparti et il est revenu accompagné de deux autres personnes à bord d’une voiture » explique ainsi une militante à Ouest France,

« Ils nous ont parlé de Zemmour et de purification, avant de nous insulter. Après ils nous ont demandé de quitter les lieux et ont commencé à vouloir nous arracher nos tracts des mains. On a refusé de partir et un de mes camarades s’est alors fait violemment bousculer puis un autre a reçu un gros coup de poing. Il a perdu connaissance sur le coup et a été transporté aux urgences. De leur côté, les agresseurs sont partis avant l’arrivée de la police  » raconte Sandra à Télégramme. Le coup a fracturé la pommette du militant.

Plus tard dans la journée, à 18h30 se déroulait une conférence organisait par la Coordination antifasciste rennaise et S’unir face au fascisme où intervenait Raphaël Arnault, un militant lyonnais antifasciste porte-parole de la Jeune Garde. À son arrivé à Rennes, des messages d’intimidation et de menaces avaient déjà été publiés sur les réseaux sociaux à l’encontre de la Jeune Garde. Durant la conférence, le service d’ordre a dû repousser un militant d’extrême droite, qui a ensuite rameuté ses comparses pour tenter d’agresser les participants sortants de la conférence.

Dans un climat réactionnaire renforcé par les offensives xénophobes et sécuritaires du gouvernement et par une campagne présidentielle profondément marquée par les thèmes de l’extrême droite, les groupes défendant les idées les plus nauséabondes se sentent en confiance et multiplient les agressions.

Face à leurs intimidations, comme la tentative récente d’empêcher la venue d’Anasse Kazib à la Sorbonne, nous ne reculerons pas. C’est d’un bloc que les différentes organisations du mouvement social doivent affronter l’extrême droite et ses idées dans la rue, les entreprises et les lieux d’études. Soutien aux militants de Lutte ouvrière et de la Jeune Garde agressés !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com