http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
8 de avril de 2022 Twitter Faceboock

Guerre en Ukraine
Signez la pétition : Il faut inscrire et régulariser tous.te.s les réfugié.e.s d’Ukraine !
Le Poing Levé, collectif étudiant

« Nous demandons au gouvernement et aux présidences d’université l’inscription des étudiants réfugiés de la guerre d’Ukraine sans condition de nationalité ! » Nous relayons une pétition, lancée par Le Poing Levé qui dénonce le tri à la frontière et dans les universités des réfugiés d’Ukraine.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Signez-la-petition-Il-faut-inscrire-et-regulariser-tous-te-s-les-refugie-e-s-d-Ukraine

Pétition sur change.org

Depuis le 24 février, et le début de l’invasion russe de l’Ukraine, au moins 4 millions de personnes ont été obligées de fuir les bombardements, d’abandonner leur domicile, leurs proches, leurs études, n’emportant que le minimum vital. A Boutcha, les images de 410 corps de civils jonchés inertes dans la ville, expriment la brutalité et l’horreur de cette guerre.

En France, les ministères de l’intérieur et de la santé ont publié une instruction le 10 mars 2022 précisant qu’une grande partie des réfugié.e.s n’ayant pas la nationalité ukrainienne ne pourraient pas bénéficier du dispositif de « protection temporaire » mis en place par le Conseil de l’Union européenne. La plupart des présidences d’Université appliquent cette distinction concernant l’inscription des étudiant.e.s réfugié.e.s, laissant sur le carreau des centaines d’entre eux, qui ont fui l’invasion mais qui n’ont pas la nationalité Ukrainienne.

À l’Université Paris 8 particulièrement, ce sont plus de 150 étudiant.e.s qui ont demandé à s’inscrire, sans n’avoir aucune garantie de pouvoir le faire. À Paris 1, la présidence de l’Université a expliqué en CFVU le 29 mars qu’« on ne peut pas agir pour tou.te.s les réfugié.e.s ». À Aix-En-Provence, l’administration réserverait la possibilité de s’inscrire aux « étudiants de nationalité ukrainienne » selon des courriels révélés dans la presse.

Étudiant.e.s, professeur.e.s, personnels d’Université, nous sommes solidaires de ces jeunes qui fuient la guerre et tentent de reconstruire leur vie et de finir leurs études en France. Quelles que soient leurs nationalités, ils et elles ont tout laissé derrière eux, après avoir été réveillés par le bruit des bombes le 24 février. Ils et elles sont souvent venus sans-même pouvoir emporter une valise, pour pouvoir parcourir des dizaines de kilomètres à pied dans le froid, subissant pour beaucoup un traitement raciste à la frontière polonaise. Nous nous indignons du tri des réfugié.e.s qui est en cours en France, du fait que celles et ceux qui n’ont pas la nationalité Ukrainienne ne puissent pas s’inscrire dans les Universités et qu’ils soient menacé.e.s d’expulsion.

Nous demandons au gouvernement et aux présidences d’université :

  • que tou·te·s les réfugié·e·s soient immédiatement inscrit·e·s gratuitement à l’Université dans les filières de leur choix
  • l’abrogation de l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiant·e·s étranger·e·s
  • que tou·te·s, sans distinction de nationalité, soient immédiatement régularisé·e·s

Signez la pétition ici !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com