http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
13 de mai de 2022 Twitter Faceboock

Etats-Unis
Licenciement d’un syndicaliste d’Amazon : « nous ne pouvons pas les laisser nous isoler »

Suite à la victoire des travailleurs de Staten Island dans leur lutte pour la constitution d’un syndicat, la direction d’Amazon est passée à la contre-offensive. Dans les colonnes de Left Voice, Tristan Lion, travailleur d’Amazon et délégué syndical s’exprime sur son licenciement abusif et sur la nécessité pour les travailleurs du monde entier de s’organiser.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Licenciement-d-un-organisateur-syndical-d-Amazon-nous-ne-pouvons-pas-les-laisser-nous-isoler

Cet article est initialement paru dans les colonnes de Left Voice

Je m’appelle Tristan Lion et je suis délégué syndical chez Amazon depuis environ un an. Je me suis organisé pour lutter pour la sécurité de l’emploi, un meilleur salaire, des pauses plus longues et plus généralement, pour faire d’Amazon un lieu de travail où les gens ont envie de rester. J’ai récemment été licencié parce que je me suis battu contre ma direction, aux côtés de centaines de mes collègues.

Les travailleurs de JFK8 ont réussi à créer le premier syndicat dans un établissement Amazon du pays. Cette victoire nous a non seulement aidés, moi et mes collègues, à devenir une force plus organisée pour faire valoir nos revendications au travail, mais elle a aussi montré aux travailleurs de tout le pays qu’ils pouvaient eux-mêmes se syndiquer. Cette victoire pour les travailleurs a clairement été un cauchemar pour des gens comme Jeff Bezos qui profitent de l’exploitation de la main-d’œuvre, comme le montrent nos conditions de travail dans notre établissement de Staten Island. N’oubliez pas : grâce à notre travail, Amazon a généré plus de 33 milliards de dollars de profits en 2021.

Le jour où Amazon m’a licencié, ils m’ont fait travailler presque toute la journée puis m’ont renvoyé chez moi en me disant de ne pas revenir. De sorte que même décidés à me licencier, ils ont veillé à me faire travailler jusqu’au bout de ce qu’ils pouvaient légalement obtenir.

Depuis que nous avons instauré le syndicat dans notre établissement à la faveur de luttes importantes, Amazon est passé à l’offensive contre nous. Nous venons de le voir avec la campagne scandaleuse de démantèlement syndical menée sur le site LDJ5.

Nous l’avons également vu avec le cas de Mat, un organisateur du site DYY6 à Staten Island qui a également été licencié. Le National Labor Relations Board (agence indépendante du gouvernement fédéral américain chargée de conduire les élections syndicales et d’enquêter sur les pratiques illégales dans le monde du travail) a récemment déterminé que les réunions antisyndicales d’Amazon étaient totalement illégales. Ces licenciements n’ont rien à voir avec les excuses inventées par leur équipe de relations publiques ; ils nous ont licenciés parce que nous nous battions pour un syndicat et parce que Bezos a peur des travailleurs qui s’organisent pour défendre leurs droits.

Mon licenciement n’est pas seulement une attaque contre l’Union Syndicale d’Amazon. C’est une attaque contre tous les travailleurs qui organisent des syndicats partout dans le monde. Nous le voyons avec Starbucks où les délégués syndicaux sont également licenciés. Amazon ne veut même pas reconnaître le syndicat à JFK8.

Nous ne pouvons pas laisser les patrons faire ce qu’ils veulent et nous licencier pour avoir essayé d’améliorer nos conditions de travail. Nous ne pouvons pas les laisser nous isoler et nous abattre un par un dans l’ombre. Ce combat doit être mené pour tous les travailleurs qui se battent pour les syndicats. Ils se battent à mes côtés et à ceux de ma famille syndicale à l’Union Syndicale d’Amazon.

Luttons ensemble contre les représailles visant les délégués syndicaux, les licenciements abusifs et le démantèlement des syndicats !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com