http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
20 de juillet de 2022 Twitter Faceboock

Racisme d’Etat
L’Etat coupe les subventions d’une association d’aide aux migrants : accueil inconditionnel des réfugiés
Lisa Mage

Mardi 12 juillet, la caisse des dépôts et consignations a annoncé l’annulation des subventions pour l’association AMI (Accompagnement migrants intégration). Une décision s’inscrivant dans la lignée de l’offensive raciste et xénophobe du gouvernement.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/L-Etat-coupe-les-subventions-d-une-association-d-aide-aux-migrants-accueil-inconditionnel-des

Depuis le 12 juillet dernier, l’association nantaise AMI (Accompagnement Migrants Intégration) qui vient en aide à 1 400 migrants est menacé de tout simplement disparaitre suite à la décision de la caisse des dépôts et consignations, agissant directement au nom de l’Etat, de couper leurs subventions. Selon Le Monde cette structure est accusée officiellement, de « non-respect des objectifs » et d’ « utilisation non-conforme des fonds alloués », ce qui justifierait l’annulation du versement de la seconde tranche d’une subvention qui lui était promise dans le cadre d’un appel à projet qu’elle a remporté en 2020.

Derrière les arguments de non-conformités, se cache en réalité des arguments xénophobes et dans la droite lignée de la politique raciste du gouvernement. Le « mal commis » par l’association a été celui de faire bénéficier à des demandeurs d’asiles dont la situation n’est pas encore statuée, une partie des 700 contrats payés au SMIC décrochés dans le cadre du programme IPR... Initialement ce dernier devait bénéficier seulement aux exilés sous protection international disposant d’un titre de séjour provisoire, à l’image des réfugiés ukrainien.

Toujours pour Le Monde la présidente de l’association affirme : «  Les représentants de l’Etat disent qu’ils ne veulent pas donner de faux espoirs aux demandeurs d’asile en leur laissant penser qu’ils pourront être régularisés grâce à leur emploi ». Ainsi il est clair que ce n’est qu’un prétexte pour poursuivre la politique raciste du gouvernement, qui depuis deux semaines durcir le ton de sa politique anti-migratoire. Ainsi, en mettant à sec une telle association, qui se retrouverait avec « 60 euros de trésorerie », l’Etat entend mener la vie dur aux immigré.e.s en les coupant de structure qui pourrait leur venir en aide. C’est une décision qui ne peut que renforcer la détresse et la misère du sort des exilés fuyant déjà des situations inhumaines.

Dans la droite lignée xénophobe du premier quinquennat, cela fait écho aux récentes sorties de Gérald Darmanin qui entend mettre le curseur à droite toute contre l’immigration en piochant dans le programme des LR mais aussi du RN. Dans ce sens, il souhaite « l’expulsion des étrangers en cas de délits graves », tout comme il veut durcir la délivrance des titres de séjour pluriannuel.

Si ces dernières sont des manœuvres pour draguer la droite dans un contexte d’instabilité politique, cette décision confirme le caractère raciste et réactionnaire du gouvernement. Face à cela, il nous faut opposer un discours anti-raciste clair pour lutter contre la double peine subit par les personnes étrangères ou considérées comme telles. Pour l’ouverture des frontières et l’accueil digne de tous les étrangers !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com