http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
23 de novembre de 2022 Twitter Faceboock

Loi immigration
Ocean Viking : Darmanin veut (encore) durcir le projet de loi immigration
Amira M

Mardi 21 novembre, à l’Assemblée Nationale, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé sa volonté de durcir encore le contenu de la future loi immigration en « tirant les conclusions » de l’accueil de l’Ocean-Viking. Une nouvelle manière de légitimer le projet de loi immigration du gouvernement et de continuer de donner des gages à la droite et à l’extrême droite.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Ocean-Viking-Darmanin-veut-encore-durcir-le-projet-de-loi-immigration

Photo : AFP

Mardi 21 novembre, en réponse à l’interpellation du député LR Fabien di Filippo, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur a annoncé qu’il tirait les « conclusions » de l’accueil de l’Ocean-Viking et qu’il souhaitait la mise en place d’un « système d’entrée et de sortie de Schengen qui n’a jamais existé auparavant ».

Cette nouvelle sortie s’inscrit dans la suite de [l’épisode de tragique de l’Ocean-Viking, ce navire humanitaire qui a erré pendant 20 jours en Méditerranée en raison du refus des Etats européennes d’autoriser son accostage. Le 10 novembre, le ministre de l’Intérieur avait finalement autorisé le navire à accoster à Toulon « à titre exceptionnel ». Pourtant, loin de faire preuve d’humanisme, Gérald Darmanin avait rapidement décidé d’expulser 44 rescapés renouant ainsi avec sa politique de tri des migrants. Vendredi dernier, devant le conseil d’Etat, le ministre de l’Intérieur faisait état de plus de la moitié des 234 personnes à bord du bateau qui ont fait l’objet d’une « refus d’entrée sur le territoire ».

Ce nouveau débat autour de l’Ocean-Viking à l’Assemblée Nationale a été l’occasion pour le ministre d’annoncer que deux passagers du navire avaient déjà été renvoyés au Mali par avion mardi matin et que quatre autres personnes se trouvaient encore en zone fermée dans l’attente d’être reconduits dans leur pays d’origine, prouvant une nouvelle fois le tri xénophobe mené par le gouvernement. 

Contre les accusations de « fiasco » des Républicains (LR) par l’intermédiaire de Fabien di Filippo, Darmanin a cherché à légitimer une nouvelle fois le projet de loi immigration du gouvernement et a même annoncé son durcissement. « Nous devons changer le droit, et c’est justement ce que nous allons faire dans la loi immigration. » affirmait Darmanin dans l’hémicycle. « Nous devons mettre des moyens pour lutter contre l’immigration clandestine tout en encourageant une immigration de travail » poursuivait il, cherchant à entretenir la division entre « bons » et « mauvais » migrants dans le sillage des annonces du début du mois autour des « titres de séjour pour les métiers sous tension » .

Alors que le projet de loi immigration sera discuté début décembre, Darmanin poursuit une opération séduction de la droite et de l’extrême droite et la surenchère xénophobe de ces dernières semaines. Une manière pour l’exécutif d’aller chercher un potentiel vote parlementaire de la droite et de l’extrême droite sur ce futur projet de loi. Cette recherche du consensus passe par des concertations totalement hypocrites avec les ONG qui défendent les réfugiés mais aussi par la promesse d’un durcissement des propositions pour un projet qui s’annonce déjà particulièrement répressif et raciste Plus que jamais, il s’agit de revendiquer l’ouverture des frontières et la régularisation inconditionnelle de tous les migrants et migrantes.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com