http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
22 de décembre de 2016 Twitter Faceboock

Les réactionnaires à l’oeuvre
L’extrême-droite manifeste en Allemagne suite à l’attentat de Berlin
Link: http://www.revolutionpermanente.fr/L-extreme-droite-manifeste-en-Allemagne-suite-a-l-attentat-de-Berlin

Hier, suite à l’attentat qui a secoué la capitale de l’Allemagne, le parti d’extrême-droite, AFD, a appelé à un rassemblement devant la chancellerie de Berlin, officiellement pour pleurer les morts de l’attaque de lundi. Le parti néo-nazi NPD et le mouvement PEGIDA se sont également ralliés à l’appel. Au final, ce sont 200 à 300 militants d’extrême-droite qui se sont réunis pour exiger le départ de la chancelière allemande Angela Merkel, lui reprochant sa politique d’accueil des migrants et brandissant des pancartes : « Merkel dégage ! » ou « Changeons de régime ! ». Plus minoritaires, vingt à trente militants du mouvement identitaire ont bloqué ce même soir l’entrée du siège du CDU.

Hermine Bianca

Avant même que l’attentat ne soit revendiqué par l’Etat islamique, l’un des dirigeants d’AFD a déclaré que les personnes tuées lundi seraient « les morts de Merkel ». De même, Frauke Petry du parti d’extrême-droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) a déclaré que, si l’Allemagne est divisée sur la question de la politique de l’immigration, « la terreur va nous unir ».

Dans un contexte de remise en question de la politique soi-disant « d’ouverture des frontières aux migrants » et de multiplication des agressions racistes en Allemagne, les attentats de lundi apparaissent comme du pain béni pour l’extrême-droite, qui pourra légitimer sa politique raciste autour de la question du terrorisme.

Evidemment, la politique de Merkel vis-à-vis des migrants n’a jamais été de leur ouvrir les portes de l’Allemagne. Au contraire, il s’agissait pour la chancelière de sélectionner parmi les réfugiés syriens ceux qui étaient les plus formés et en capacité à s’intégrer rapidement au marché du travail allemand. De cette façon, le gouvernement essaye de répondre au déficit démographique qui menace l’économie d’outre-Rhin. Cependant, Merkel a eu une politique d’expulsion systématique des dits « migrants économiques » venus des régions classifiées « sûres ».

Les attentats comme celui de lundi dernier sont instrumentalisés par ces courants racistes et xénophobes pour alimenter la haine vers les étrangers et diviser les classes populaires. Et cette division est aussi bénéficiaire pour les courants réactionnaires comme Daesh et les groupes islamistes qui font de la division entre les travailleurs occidentaux et ceux venus des pays musulmans leur « fond de commerce ». C’est la solidarité internationaliste et de classe, la seule réponse de combattre tous ces cancers de la division parmi les travailleurs et les masses.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com