http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
7 de février de 2017 Twitter Faceboock

Manifestation contre un ministre de Syriza dans un camp de réfugiés grec

200 réfugiés ont commencé une grève de la faim et, dans le même temps, ils ont protesté contre les mauvaises conditions de logement qu’ils subissent dans ce camp.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Manifestation-contre-un-ministre-de-Syriza-dans-un-camp-de-refugies-grec

Le mouvement contre le racisme KEERFA nous explique que les réfugiés se plaignent, notamment de «  manque de respect du personnel qui leurs fournissent les services basiques  », de « pénurie de lait et de couches pour les enfants  », qu’il n’y a pas « d’eau chaude ni buanderie  », et que la qualité de la nourriture est « inacceptable  ». En plus, ils se plaignent parce que le manque de traducteurs «  les empêchent d’aller à l’hôpital ».

Les réfugiés se sont attaqués au ministre des Migrations grec, Yannis Muzalas, qui a déclaré aux médias qu’il n’y avais pas de «  grève de la faim  » et accusé à un groupe de réfugiés d’avoir empêché l’arrivée de camions avec de la nourriture. D’après le ministre, il s’agit d’un « petit groupe » qui essaie de générer des problèmes dans le camp. Le ministre visitait le camp, pendant que la police se déployait dans les lieux, ce qui a causé des échauffourées avec les réfugiés.

Quand le ministre est arrivé au camp, il a été reçu par une chaine humaine, qui lui a empêché le passage pour une longe demi-heure.

Le camp d’Elliníko, où actuellement résident 1 300 personnes, se trouve dans les terrains d’un ancien aéroport abandonné. Le gouvernement grec avait promis d’évacuer ce camp, lequel n’a pas le minimum des conditions pour recevoir des réfugiés, et ses occupants auraient du être relogés dans d’autres centres d’accueils, mais cela n’a pas été fait.

En cet hiver très froid, les réfugiés ne reçoivent pas d’alimentation appropriée, les enfants ne sont pas scolarisés, et accéder aux soins médicaux adéquats résulte énormément compliqué.

Au centre-ville d’Athènes se sont produit des manifestations de soutien aux réfugiés et contre la politique du gouvernement de Syriza.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com