http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
19 de avril de 2022 Twitter Faceboock

Non à la dissolution de Palestine Vaincra !
Toulouse. Contre l’offensive autoritaire du gouvernement, soutenons Palestine Vaincra ce jeudi !
Gabriella Manouchki

Ce jeudi à 18h30 place Jean Jaurès à Toulouse, une trentaine d’organisations appellent à se rassembler contre la dissolution du collectif Palestine Vaincra par Darmanin : soyons nombreux à venir soutenir le collectif, un premier pas pour construire une réponse aux attaques autoritaires et à l’extrême-droite !

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Toulouse-Contre-l-offensive-autoritaire-du-gouvernement-soutenons-Palestine-Vaincra-ce-jeudi

© Palestine Vaincra

Ce jeudi, rassemblons-nous pour faire front contre la dissolution du Collectif Palestine Vaincra !

Le 9 mars dernier, le ministre de l’Intérieur annonçait la dissolution par décret du Collectif Palestine Vaincra, organisation de soutien au peuple palestinien basée à Toulouse. Face à cette mesure répressive qui constitue une attaque contre l’ensemble de notre camp social, plus d’une trentaine d’organisations politiques (NPA, UCL, LJR, POI, PCOF, Comité Vérité et Justice 31...) syndicales (CGT, Sud-Solidaires, FSU, CNT) et associatives (Attac, LDH, Toulouse Anti-cra, BDS...) dont Révolution Permanente et Le Poing Levé, ont formé un comité contre la dissolution du Collectif Palestine Vaincra. Après une réunion tenue à l’Université du Mirail le 12 avril dernier, le comité appelle à se rassembler ce jeudi 21 avril à 18h30, place Jean Jaurès à Toulouse.

Faire front contre l’offensive sécuritaire du gouvernement

Pendant que l’État colon d’Israël poursuit son offensive en Cisjordanie, ayant tué 5 personnes et fait plusieurs centaines de blessés parmi les Palestiniens ces derniers jours, Macron cherche à criminaliser le soutien à la lutte du peuple palestinien en France. Cela répond au double intérêt pour l’État français de ménager son partenaire commercial et militaire central qu’est Israël et de contenir les possibilités de mobilisation subversive de la jeunesse en soutien à la lutte du peuple palestinien en France, telle qu’elle s’était exprimée notamment en mai 2021.

Entérinant l’amalgame largement diffusé par le gouvernement entre antisémitisme et antisionisme, cette dissolution est facilitée par la Loi Séparatisme adoptée en 2021. Comme l’a rappelé le Syndicat des Avocats de France à l’occasion de la réunion unitaire à l’Université du Mirail, cette loi a élargi les motifs de dissolution d’organisation, ce qui a donné une base légale au gouvernement pour monter d’un cran dans son offensive sécuritaire à raison d’une dissolution d’organisation par mois en moyenne depuis son adoption.

Après la dissolution du CCIF, organisation de lutte contre l’islamophobie, ce sont les organisations de soutien au peuple palestinien qui ont été visées, avec des mesures prononcées à l’encontre du Collectif Palestine Vaincra et du Comité Action Palestine. Par la suite, des organisations d’extrême-gauche ont également été ciblées par le gouvernement, à l’image du Groupe Antifasciste de Lyons et ses Environs (GALE) qui a été dissous ou encore de Nantes Révoltée qui reste menacée à répétition. Opposer une résistance face à cette attaque est donc une nécessité, non seulement pour celles et ceux qui ont à cœur la lutte du peuple palestinien contre l’État d’Israël, mais plus largement pour tous ceux qui aspirent à défendre le camp des opprimés et pourraient, à ce titre, tôt ou tard être visés par une telle mesure de répression.

Un premier pas pour contrer les attaques à venir, quel que soit le résultat des élections

Une telle initiative, unissant associations, organisations syndicales et politiques, est d’autant plus louable qu’elle prend place dans le contexte d’un deuxième tour réactionnaire, qui garantit quel que soit le résultat de nouvelles attaques liberticides, en particulier à l’encontre des organisations et personnes qui défendent une voix résolument antiraciste, anti-impérialiste et internationaliste, dans la continuité de la Loi Séparatisme qui stigmatise les musulman·es et assimilé·es comme tel·les.

Le comité contre la dissolution du Collectif Palestine Vaincra ouvre la voie à une lutte d’ensemble contre l’offensive sécuritaire et liberticide du gouvernement, qui passe notamment par la revendication de libération immédiate de G.I. Abdallah des geôles françaises, et plus largement pour la défense de tous les opprimés.

Dans le même souffle que les occupations de la Sorbonne, puis de différentes universités et lycées, la mobilisation contre l’offensive sécuritaire du gouvernement que cristallise la dissolution du Collectif Palestine Vaincra témoigne d’une aspiration de la jeunesse à se battre au-delà des élections que nous impose ce régime en crise. C’est pourquoi nous vous attendons nombreuses et nombreux au rassemblement contre la dissolution du Collectif, ce jeudi 21 avril à 18H30 place Jean Jaurès à Toulouse ! (Évènement Facebook)

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com