http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
10 de juin de 2022 Twitter Faceboock

Etat patriarcal
« Vous mettez à la tête de l’État des hommes qui sont accusés de viol » : Macron interpellé par une lycéenne
Lisa Mage, lycéenne

Jeudi 9 juin, lors d’un déplacement à Gaillac dans le Tarn, une lycéenne de 18 ans a interpellé Macron pour dénoncer son hypocrisie en matière de lutte contre les violences sexistes et sexuelles. Après avoir prétendu faire des femmes une « grande cause du quinquennat », le maintien au gouvernement de ministres accusés de viol est un symbole de l’impunité qui y règne.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Vous-mettez-a-la-tete-de-l-Etat-des-hommes-qui-sont-accuses-de-viol-Macron-interpelle-par-une

Crédits photo : BFMTV

Ce jeudi, à trois jours des législatives, Macron était à Gaillac dans le Tarn pour échanger sur le déploiement de 200 nouvelles brigades de gendarmerie. À cette occasion, le président réélu s’est fait prendre à partie par Laura, lycéenne de 18 ans : « Vous mettez à la tête de l’État des hommes qui sont accusés de viol ». Ce à quoi le chef de l’État a répondu en s’abritant derrière la présomption d’innocence, alors que retentissaient dans la foule des cris l’insultant de « menteur » ou même un : « Vous êtes abominable ».

« Je ne comprends pas comment on peut parler de présomption d’innocence quand des milliers de femmes se font violer chaque année et qu’on les laisse être gouvernées par des hommes qui sont accusés de ce genre de choses », explique Laura au micro de BFMTV quelques minutes après l’interpellation.

Cette lycéenne avait souhaité dénoncer l’hypocrisie du gouvernement Macron qui exhibe la grande cause du quinquennat, à savoir l’égalité homme-femme, comme une révolution en la matière. Mais la réalité est toute autre, comme l’a illustré l’affaire Damien Abad. Deuxième ministre accusé de viol après Gérald Darmanin, et nommé en toute connaissance de cause par la macronie. Un symbole de l’impunité dont jouissent les auteurs de violences sexistes et sexuelles.

Plus symptomatique encore, ce vendredi, la lycéenne en question a reçu la visite de gendarmes à son lycée. Le service après vente de la "grande cause du quinquennat" sans doute.

Nous voulions apporter ici tout notre soutien à Laura. A ses côtés nous dénonçons les crachats du gouvernement Macron sur l’ensemble des victimes de violences sexuelles et appelons à nous préparer à mener le combat sur ce terrain, en alliance avec le mouvement ouvrier, face à tous ceux qui veulent défendre l’impunité, à commencer par le gouvernement

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com