http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
21 de juin de 2022 Twitter Faceboock

Augmentez les salaires !
Soutien aux personnels de Paris 8, en grève pour une augmentation des rémunérations !
Le Poing Levé Paris 8
Maelle Hills

Le mouvement de grève à l’université Paris 8 dure depuis le 16 juin. Les grévistes réclament une augmentation de 200€ net par mois, leurs revendications venant ainsi s’ajouter à celles des nombreuses grèves salariales qui ont lieu en France.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Soutien-aux-personnels-de-Paris-8-en-greve-pour-une-augmentation-des-remunerations

Le personnel de l’université de Paris 8 est en grève depuis ce jeudi 16 juin suite à une Assemblée Générale qui a réuni une centaine de personne pour une augmentation des rémunérations.

La mobilisation a été déclenchée suite à la découverte par les syndicats de la CGT et la Dionysoise qu’une prime régulière versée par l’État à l’université en 2021 et 2022 destinée au personnel de l’AENES (administration de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur) à la hauteur de 245€ bruts par mois n’avait pas été distribuée.

Depuis le début du mouvement, les grévistes ont obtenu de petites victoires mais la revendication principale, l’augmentation de 200€ net par mois de tout le personnel contractuel et titulaire, n’est toujours pas satisfaite par la direction. Ce montant correspond à la somme adressée aux personnels de l’AENES par l’État. Seulement, dans les universités, le personnel ne se limite pas à l’AENES et la direction a choisi de redistribuer de manière plus large la dotation ministérielle adressée à cette filière. Le problème étant que cette redistribution se fait de manière inégalitaire, au détriment du personnel le plus précaire : une prime plus importante est accordée au personnel encadrant avec un maximum de 509€ mensuels, laissant le personnel de catégorie C sans grade avec une augmentation de 67€ bruts. Plus de 300 personnes ont signé la pétition s’opposant à cette redistribution révoltante. Pour les grévistes, le message est clair : « Ce qu’ils nous disent c’est que sans responsables, l’université ne tourne pas. C’est faux » nous dit-on sur place.

Pour nous soutenir, c’est par ici !

Lors du comité technique qui a eu lieu le 21 juin, tous les délégués syndicaux présents ont voté contre le texte proposé par l’université imposant ce système de prime injuste. Seule ceux de l’UNSA n’a pas suivi : sur ses 4 représentants présents, 2 se sont abstenus. Le vote du texte est ainsi reconduit au prochain conseil administratif, le 1 juillet. La délégation du syndicat est sortie de la salle sous les huées des grévistes avant que ceux-ci votent à l’unanimité la reconduction de la grève jusqu’à jeudi.

Dans le contexte d’inflation que nous connaissons, avec une augmentation des prix à la consommation de 5.2% en un an au mois de mai, les grèves salariales se multiplient dans de nombreux secteurs que ce soit dans l’aéronautique, chez Total ou à l’aéroport de Roissy CDG. Lorsque faire un plein se rapproche de la centaine d’euros et qu’il coûte de plus en plus cher de se nourrir tous les jours, il n’est plus possible de vivre sans augmenter les salaires. Pour faire entendre ces revendications exprimées par de plus en plus de secteurs mais surtout pour les obtenir, nous devons coordonner nos luttes pour l’augmentation des salaires.

En tant qu’étudiant.es, la moitié d’entre nous travaille à côté de nos études. Nous sommes donc bien conscient.es de ces difficultés et particulièrement touché.es par la précarité accentuée par l’inflation historique que nous connaissons. Les militantes et militants du Poing Levé expriment ainsi toute leur solidarité avec le personnel en grève de l’université Paris 8.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com