http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
23 de janvier de 2023 Twitter Faceboock

Répression anti-grève
Répression contre la CGT énergie : deux mois de sursis requis contre cinq travailleurs d’Enedis
Léa Luca

Après RTE, Enedis : la répression continue contre les travailleurs de l’énergie chez Enedis. Deux mois de sursis ont été requis vendredi contre cinq élus CGT Energie pour une action réalisée au cours des grèves pour les salaires.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Repression-contre-la-CGT-energie-deux-mois-de-sursis-requis-contre-cinq-travailleurs-d-Enedis

Crédits photo : AFP

Au lendemain de la première journée de mobilisation contre la réforme des retraites, cinq élus de la CGT-Energie 93 comparaissaient ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Bobigny. Quatre salariés d’Enedis, élus de la CGT Energie et le secrétaire général du syndicat CGT 93 étaient poursuivis pour des faits de grève, datant de février 2022.

A cette époque, les salariés d’Enedis étaient mobilisés pour l’augmentation des salaires et avaient décidé d’une action symbolique en Assemblée générale, objet des poursuites en cours. Accusés de « vol aggravé en réunion » pour avoir dégonflé les pneus de trente-neuf véhicules garés sur le parking du site Enedis de La Courneuve et avoir enlevé des plaques d’immatriculation, ils encourent jusqu’à sept ans de prison.

A la suite de cette action, les cinq salariés avaient été placés en garde à vue pendant plus de 10 heures au Commissariat de La Courneuve et deux d’entre eux mis à pied pendant un mois sans salaire. Vendredi, le procureur a requis deux mois d’emprisonnement avec sursis et 150 euros d’amende contre chacun d’entre eux.

La répression des salariés CGT Enedis du 93 s’inscrit dans un contexte plus large d’offensive répressive contre les salariés de l’énergie. Au mois d’octobre, quatre syndicalistes CGT de RTE (Réseau de Transport d’Electricité), filiale d’EDF chargée du transport de l’électricité, ont ainsi été interpellés à leur domicile et placés en garde à vue au siège de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI).

Canal Telegram : @revolution_permanente

Pour faits de grève eux aussi, les quatre syndicalistes de RTE ont été placés 96 heures en garde à vue par les services anti-terroristes de l’Etat et qualifiés devant leur famille par la police de « cybercriminels en bande organisée ». Leur action ? Avoir programmé informatiquement le « passage en local » de postes électriques lors des grèves pour les salaires qui ont eu lieu il y a un an, action traditionnelle et symbolique sans incidence sur la continuité ou la sécurité du réseau. Ils encourent pour cela jusqu’à 15 ans de prison et des milliers d’euros d’amende, leur procès doit avoir lieu en février.

En octobre dernier, la question de la répression syndicale de RTE avait par ailleurs été mis en lumière de façon dramatique par le suicide d’un agent, Mathieu Poli, convoqué en septembre pour des faits de grève.

La répression résonne par ailleurs de façon particulière à l’aune de la bataille des retraites, dans laquelle l’énergie est aujourd’hui un secteur clé. Le 19 janvier, les taux de grévistes étaient ainsi historiques dans ce secteur, avec 30 742 grévistes sur 52 736 salariés chez EDF selon les syndicats, et 13 000 sur 19 000 travailleurs en grève dans les centrales nucléaires. Les syndicats de l’énergie ont en outre appelé à rejoindre le plan de mobilisation proposée par la CGT pétrole, visant à durcir le rapport de force et se diriger vers une grève reconductible.

Une mobilisation qui a conduit à d’importantes menaces du gouvernement contre le droit de grève visant particulièrement les actions de la CGT énergie depuis la semaine dernière.
Dans ce contexte, ce nouveau cas de répression dans l’énergie, à l’encontre des salariés CGT d’Enedis 93 témoigne bien de la brutalité des méthodes que le patronat comme l’Etat n’hésitent pas à déployer pour briser les grèves à venir et face à laquelle notre unité doit être la plus alrge. Solidarités avec les travailleurs de Enedis !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com