Enfin en librairie !

Marxisme et stratégie : repenser la révolution au XXIe siècle

Avis Cunningham

Marxisme et stratégie : repenser la révolution au XXIe siècle

Avis Cunningham

Marxisme, stratégie et art militaire, le dernier livre des éditions Communard.e.s, est désormais disponible en librairie. Voici trois bonnes raisons de courir chez votre libraire préféré pour vous le procurer, si ça n’est pas déjà fait.

1. Revisitez les grands débats qui ont traversé le camp révolutionnaire

Dans leur livre, Emilio Albamonte et Matias Maiello proposent une relecture des principales controverses théoriques et politiques qui ont structuré le camp révolutionnaire dans la première moitié du XXe siècle : le débat entre Karl Kautsky et Rosa Luxemburg sur les « deux stratégies », les apports de Lénine sur la question du parti révolutionnaire, les analyses de Léon Trotsky sur les questions militaires et ses considérations sur la révolution en Occident ou encore la réflexion d’Antonio Gramsci sur l’État et les débats d’interprétations qui en découlent. L’apport singulier de la contribution d’Albamonte et Maiello est de montrer le rôle joué par la théorie militaire (Delbrück, Clausewitz, notamment) dans le développement du marxisme révolutionnaire. Ils développent ainsi une thèse forte : ce « croisement théorique » du marxisme avec la pensée militaire a donné lieu, selon eux, à l’« une des avancées les plus considérables au sein du marxisme du XXe siècle ». C’est la raison pour laquelle ils appellent à retrouver une « articulation féconde » entre marxisme, stratégie et art militaire pour poser à nouveaux frais la question de la révolution dans les coordonnées du XXIe siècle.

Albamonte et Maiello reparcourent ainsi ces grands débats de stratégie, souvent méconnus ou oubliés, en menant une étude approfondie et rigoureuse à partir de certains concepts militaires, mais sans perdre jamais de vue l’intérêt politique de ces débats. Ils débattent sur cette base avec certains penseurs contemporains, comme Perry Anderson, Giorgio Agamben, Fabio Frosini, Lars Lih, Peter Thomas, etc., dont les interprétations de ces mêmes débats de stratégie sont stimulantes mais parfois divergentes de celles proposées par Albamonte et Maiello.

Compte tenu de ces dernières décennies où nous n’avons assisté à aucune révolution, certains d’entre vous pourraient se demander si ce qu’ils ont en main est un livre d’histoire. Les débats rouverts par cet ouvrage ont bien sûr un intérêt historique, mais la réponse est non. Ce que vous trouverez dans ces pages, et ce qui sous-tend à chaque instant notre démarche, c’est une tentative de se confronter aux principaux débats et aux questions qui sont posés aujourd’hui dans et par le marxisme, dans la perspective de nourrir la perspective de la révolution socialiste du XXIe siècle.

2. Remettre la stratégie au cœur de nos réflexions politiques

Tout en montrant le rôle joué par cette appropriation de la théorie militaire pour le marxisme révolutionnaire, Albamonte et Maiello insistent sur la « disparition » de la pensée stratégique au sein du marxisme contemporain. Ils identifient « trois formes de négation de la stratégie » : l’une historique, liée au contexte de ces trente dernières années où la perspective révolutionnaire a reculé du fait de l’absence de révolutions victorieuses ; une autre, plus théorique, qui correspond à un rejet, plus ou moins explicite suivant les cas, de la pensée stratégique au sein des « nouvelles » théories critiques. La dernière forme de négation, cette fois directement politique, se manifeste dans l’abandon de la perspective révolutionnaire par une grande partie de la gauche radicale et même de l’extrême gauche et par leur adaptation aux phénomènes « néoréformistes » qui appréhendent la perspective du pouvoir exclusivement par le biais de la conquête insitutionnelle.

Pour Albamonte et Maiello, cette « triple négation de la stratégie » a eu des conséquences durables sur le marxisme contemporain, condamnant ce dernier à rester inoffensif et impuissant face aux derniers développements de la lutte des classes. Pour eux, le marxisme aurait au contraire tout à gagner à renouer avec ses aspirations révolutionnaires, et cela ne pourra se faire selon eux qu’en remettant la stratégie au cœur de nos réflexions politiques. Ils appellent ainsi à « retrouver l’unité et la cohésion entre un programme marxiste et une stratégie révolutionnaire ».

Enfin, si la publication de leur livre s’inscrit dans le cadre d’un « certain regain d’intérêt pour la stratégie dans le marxisme », la singularité de l’approche d’Albamonte et Maiello se situe dans le fait que « le retour à la problématique de la stratégie dans le marxisme » qu’ils opèrent « propose de revenir non seulement à Marx et à Engels mais aussi à Lénine, Trotsky, Luxemburg, Gramsci et, plus généralement, aux débats sur la stratégie qui ont traversé les Deuxième, Troisième et Quatrième Interna¬tionales ».

3. Se préparer pour la victoire !

Albamonte et Maiello sont convaincus que de nouvelles potentialités révolutionnaires peuvent se dessiner au XXIe siècle, d’autant plus dans un contexte de crise capitaliste internationale qui a fini, si besoin était encore, de rendre caduque les discours sur « la fin de l’histoire » de la séquence précédente. Les Gilets jaunes, de ce point de vue, en sont d’ailleurs un avant-goût. Mais si de prochaines explosions ne manqueront pas d’arriver, rien ne garantit qu’elles se transforment en révolutions victorieuses. Reprenant une phrase formulée par Trotsky dans les années 1930, les auteurs insistent sur le fait que les révolutions ne sont pas le fait de « conditions objectives mures ». « La victoire est une tâche stratégique » : autrement dit, la victoire se prépare.

Trois décennies après la chute du mur de Berlin, un nouveau contexte international se dessine. La crise historique du capitalisme, le retour du nationalisme des grandes puis¬sances et le cycle de révoltes qui s’est développé au niveau international laissent entrevoir des processus de lutte des classes beaucoup plus aigus. Cela ouvre la possibilité d’une résurgence du mouvement révolutionnaire pour laquelle il est essentiel d’actualiser les conditions subjectives après des décennies d’offensive capitaliste et de recul du mouvement ouvrier. C’est sur ce nouveau départ que ce livre se propose de réfléchir, en regardant vers l’avant mais en tentant aussi, parallèlement, de tirer des conclusions d’un siècle d’histoire du mouvement révolutionnaire.

C’est la raison pour laquelle les auteurs reparcourent les grands débats qui ont structuré le mouvement révolutionnaire tout au long du XXe siècle, et qu’ils tentent d’actualiser, notamment dans la dernière partie de leur livre, ces réflexions stratégiques à l’aune des coordonnées de l’époque de « Restauration bourgeoise » néolibérale. Comment penser la perspective révolutionnaire au XXIe siècle et construire un bloc hégémonique capable de désagréger l’hégémonie bourgeoise ? Comment construire l’unité dans la lutte et mobiliser les « volumes de forces » suffisants ? À travers quel type d’alliances ? Quel rapport faut-il entretenir avec l’Etat et les institutions ? Comment lutter efficacement contre les bureaucraties, qu’elles soient syndicales ou politiques ? Quel type d’organisation (parti) est nécessaire ? Autant de questions, et bien d’autres, qui sont posées par Albamonte et Maiello. En tirant les leçons des processus qui se sont déroulés et en cherchant à préparer les conditions de la victoire, les deux auteurs redonnent tout son sens à la citation de Lénine sur le marxisme comme « guide pour l’action ».

Retrouvez la table des matières du livre en cliquant ici

Vous pouvez vous procurer le livre ici

Soutenez l’édition marxiste et militante !

Communard·e·s est une jeune maison qui aspire à participer de façon volontariste à la diffusion et au renouveau des idées du marxisme dans l’espace francophone ainsi qu’à l’étude des mouvements sociaux contemporains, en tâchant de faire le pont entre des enjeux théoriques et des préoccupations militantes. Animées par une équipe d’éditeurs·trices, de traducteurs·trices et de militants·es, les éditions Communard.e.s publient des classiques du marxisme aujourd’hui indisponibles, des chercheur·es et militant·es contemporain·es et des livres pour intervenir dans les débats politiques et militants.

Retrouvez le catalogue complet des éditions Communard.e.s.

Les éditions Communard.e.s ne vendent pas sur Amazon. Tous leurs livres sont disponibles en librairies, diffusés par Hobo et distribués par Makassar, ou sur leur site internet.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par esther 🌻 (@golondrinarosa)

VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE ÉDITION
MOTS-CLÉS

[Marxisme]   /   [Parti révolutionnaire]   /   [Révolution(s)]   /   [Communard.e.s]   /   [Gramsci]   /   [Lénine]   /   [Karl Marx]   /   [Théorie marxiste]   /   [Débats]

COMMENTAIRES