Culture et Sport

Interview. Football ouvrier et populaire

En plein match à Amiens, des supporters du Red Star affichent leur soutien aux 8 Goodyear !

Publié le 26 octobre 2016

Ce lundi soir, le Red Star jouait en ligue 2 à Amiens contre l’équipe locale, un match nul si l’on s’en tient au score. Cependant, côté solidarité de classe, c’est un sacré coup qui s’est joué, n’en déplaise aux médias qui n’en ont dit mot. Un groupe de supporters s’est en effet saisi de l’occasion pour déployer une banderole en soutien aux 8 travailleurs de Goodyear, condamnés à de la prison et dont le procès en appel se jouait quelques jours plus tôt. Ils perpétuent ainsi l’une des meilleures traditions du football ouvrier et populaire, et en particulier de cette équipe historiquement engagée qu’est le Red Star, avec pour figure le footballeur italien et résistant Rino Della Negra, fusillé le 21 février 1944 sur le mont Valérien, auquel un hommage est rendu chaque année.
Entretien avec D., des « Red Star Fans ».

Propos recueillis par Flora Carpentier

Peux-tu nous parler de cette initiative que vous avez eue ce lundi à Amiens ?

L’initiative de faire une banderole « SOUTIEN AUX 8 GOODYEAR » est une initiative de quelques membres des Red Star Fans pour marquer leur solidarité avec des salariés menacés de prison pour avoir séquestré des cadres de leur entreprise au cours d’un conflit social. Leur procès en appel a eu lieu il y a quelques jours à Amiens et des milliers de personnes se sont réunis pour les soutenir. Le déploiement de la banderole a été très bien accueilli puisqu’une bonne partie de la tribune latérale est nous a applaudis.
 
Vous avez déployé plusieurs banderoles : en soutien aux réfugiés comme aux Goodyear… pour vous c’est important le football au service des luttes ?

Ce n’est effectivement pas la première fois que des banderoles en solidarité avec des luttes sont déployées dans la tribune des Red Star Fans, la saison dernière on a eu plusieurs fois la banderole « REFUGEES WELCOME » ou par exemple une banderole dénonçant le recours au 49.3 au moment de la lutte contre la loi travail. Plus récemment, on a fait une banderole en solidarité avec le camarade qui a perdu l’usage de son œil suite à une grenade tirée par la police lors de la manifestation contre la loi travail du 15 septembre dernier. Sans faire de grandes théories sur « le football au service des luttes », je pense que le stade a toujours été un lieu public rassemblant des milliers de personnes et donc un lieu pertinent (comme d’autres) pour faire passer des messages. Ça existe depuis toujours, dans plein d’endroits du monde et espérons que ça le restera.

Quelques exemples d’actions de solidarité des Red Star Fans :


Bâche en hommage à Clément Méric
.

Au stade Jean Bouin, en solidarité avec le camarade touché à l’œil lors des manifestations contre la loi travail