Section

Monde

Investiture de Trump : un show digne de l'élite politique américaine

Dans le plus pur style de l’establishment

Investiture de Trump : un show digne de l’élite politique américaine

Durant son discours d’investiture, Trump a largement attaqué l’establishment politique États-Unien et affirmé que les choses allaient désormais changer, que le « peuple allait reprendre le pouvoir ». Mais la physionomie de cette cérémonie d’investiture, dans le plus pur style des shows démesurés de l’élite politique américaine, a au contraire montré à quel point le magnat de l’immobilier new-yorkais était à l’aise dans ce style.

Discours inaugural de Trump : un condensé de démagogie

Discours inaugural de Trump : un condensé de démagogie

Dans un discours ressemblant à ceux de sa campagne et s’adressant à sa base électorale, Trump a désavoué l’establishment politique et parlé des frontières, de l’emploi, du commerce et des alliances militaires.

Situation explosive en Gambie. Les troupes sénégalaises entrent sur le territoire

Portrait d’un dictateur sur la sellette : Yahya Jammeh

Situation explosive en Gambie. Les troupes sénégalaises entrent sur le territoire

Au départ, Yahya Jammeh est un militaire, un jeune lieutenant, qui en 1994, à 29 ans, renverse le président Dawda Jawara pour se mettre à sa place et prendre le pouvoir de ce pays anglophone d’Afrique occidentale. Depuis 1996, Jammeh dirige d’une main de fer la Gambie. Il commence son début de règne dans le sang comme pour donner le ton des années de répression à venir. Pendant 22 ans il va faire régner la terreur sur la Gambie, persécutant ses opposants politiques, réprimant les journalistes réprimés, bafouant les droits de la population bafoués, pourchassant les homosexuels, rendant obligatoire le port du voile obligatoire pour les femmes travaillant dans l’administration. Depuis quelques mois, le dictateur est sur la sellette. Va-t-il partir de son plein gré ?

77 morts dans un attentat au Mali : la population meurt sous les balles des djihadistes et de l'armée française

Quand la barbarie naît des cendres de l’impérialisme

77 morts dans un attentat au Mali : la population meurt sous les balles des djihadistes et de l’armée française

Un attentat-suicide a eu lieu mercredi 18 janvier à Gao, au nord-est du Mali, revendiqué par AQMI (Al Qaida au Maghreb Islamique). Une voiture bourrée d’explosifs visait une caserne pilote regroupant d’anciens rebelles et des membres de groupes armés pro-gouvernementaux censés patrouiller ensemble dans le cadre d’un dispositif favorisant le « processus de pacification ». Depuis lors, le bilan ne cesse de s’alourdir : on décompte 77 morts et une centaine de blessés à l’heure actuelle. Un événement dont l’horreur place l’interventionnisme, et en particulier celui de la France, sur le banc des accusés.

Grève à British Airways

Grève à British Airways

Les salariés de l’équipage de cabine de British Airways (BA) sont en grève de 72 h à partir de ce jeudi 19 janvier.

La presse libérale internationale est aux anges avec Macron

« L’extrême centre » a trouvé son populiste ?

La presse libérale internationale est aux anges avec Macron

Ces derniers jours, les Unes des journaux internationaux ont été largement occupées par la prochaine arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche et par le discours de Theresa May sur son plan stratégique pour mettre en place le Brexit. Cependant, soudainement, l’élection présidentielle française s’y est invitée également, notamment à travers des articles et interviews de la « nouvelle star politique » hexagonale : Emmanuel Macron. Que dit la presse internationale sur le jeune candidat néolibéral de En Marche ?

Débats en Grande-Bretagne. Peut-on décoloniser l'université ?

« Emancipate yourself from mental slavery »

Débats en Grande-Bretagne. Peut-on décoloniser l’université ?

« They Kant be serious ». Voilà ce que titrait, il y a peu plus d’une semaine, le tabloïd londonien Daily Mail à propos de la campagne lancée par le syndicat étudiant de la prestigieuse SOAS (School of African and Oriental Studies) en faveur de la « décolonisation des enseignements » (« Decolonising the curriculum »). « Impossible », selon le Daily Mail. Ils ne « peuvent pas dire cela ». Et pourtant les revendications avancées sont des plus sérieuses. « Kant » aux réactions médiatiques, elles frôlent le ridicule.

Antonio Tajani, le copain de Silvio Berlusconi à la tête du Parlement Européen

Le bras droit du « Cavaliere » pour président

Antonio Tajani, le copain de Silvio Berlusconi à la tête du Parlement Européen

L’eurodéputé italien Antonio Tajani, membre du Parti Populaire Européen, a été élu ce mardi 17 janvier au soir à la tête du Parlement Européen pour un mandat de deux ans et demi pour succéder au social-démocrate, Martin Schulz. Déjà, sa réputation liée à sa proximité avec Silvio Berlusconi et à sa charge de commissaire européen des transports et de l’industrie de 2008 à 2014, sous le « dieselgate », le précède.

Lutte antiterroriste : Amnesty International dénonce une régression des droits démocratiques en France et en Europe

Crise organique européenne

Lutte antiterroriste : Amnesty International dénonce une régression des droits démocratiques en France et en Europe

État d’urgence, lois discriminantes, renforcement de la surveillance et du renseignement, racisme institutionnalisé, persécution des militants politiques... Un rapport d’Amnesty International montre que, depuis 2015, les pays de l’Union européenne sont en proie à un durcissement de leur politique. Signe de la crise profonde qui secoue les États européens, tant en raison de la crise des migrants et du Moyen-Orient que sous l’effet de l’aggravation de la crise économique, ce renforcement de l’arsenal répressif n’est pas le seul fait de la France mais touche également l’ensemble des pays voisins. La crise organique des régimes capitalistes occidentaux prend manifestement des allures de tournant répressif et sécuritaire au nom de la lutte contre la menace terrorisme, qui n’est que le résultat de l’impérialisme occidental au Moyen-Orient.

Davos. Un sommet de milliardaires pour parler d'inégalité et de populisme

Tandis que 8 personnes détiennent plus de richesse que 50% de la population la plus pauvre

Davos. Un sommet de milliardaires pour parler d’inégalité et de populisme

Le grand rendez-vous annuel des patrons et des chefs d’Etat s’est ouvert ce mardi à Davos, en Suisse. Désertée cette année entend-t-on dans la presse ? Si la fréquentation de la 47ème réunion du Forum Economique Mondial accuse l’intermède du pouvoir à la Maison Blanche, elle a pourtant ouvert ses portes, et pour la première fois, au président chinois Xi Jinping et à ses recommandations sur une mondialisation à « rééquilibrer mais à maintenir ». 2017 s’ouvre donc sur fond de « malaise économique » à en croire le rapport publié par ses organisateurs à la veille du sommet : en cause, l’accroissement terrifiant des inégalités, auquel s’adosse le risque de replis économique et de montée des populismes (entendez l’arrivée de Trump et le Brexit). Bien étrange diagnostique pour la crème de la crème de la gestion du capitalisme mondial…

Occupation de terres et violente répression contre les Mapuches en Patagonie argentine

Occupation de terres et violente répression contre les Mapuches en Patagonie argentine

Ces derniers jours, le gouverneur de la province de Chubut en Patagonie, Das Neves, en connivence avec le gouvernement fédéral de Mauricio Macri, a violemment réprimé les « Mapuches », habitants originaires de cette région de l’Argentine. Ceux-ci avaient en effet décidé d’occuper des terres appartenant au groupe Benetton.

Mali. L'armée française tue un enfant de 10 ans

Impérialisme sanglant

Mali. L’armée française tue un enfant de 10 ans

Le 30 novembre dernier, au cours d’une patrouille menée dans l’extrême-nord du Mali, des soldats français déployés dans le cadre de l’opération Barkhane ont tué un garçon de 10 ans. Des enquêteurs sur place ont rapidement conclu à la responsabilité de l’armée française. L’affaire s’étant récemment ébruitée, le ministère de la Défense s’est vu contraint d’ouvrir une enquête. Pour se défendre, un général de la force Barkhane a expliqué lors de cette réunion que des soldats avaient tiré sur un individu considéré comme étant un élément d’un groupe terroriste. Alors que l’enfant était seul, à découvert et non armé.

États-Unis. Le temps est compté pour l'Obamacare

Des millions d’Américains vont trinquer…

États-Unis. Le temps est compté pour l’Obamacare

À peine investie, la nouvelle majorité républicaine au Congrès états-unien s’engage sur la voie vers l’abrogation de l’Obamacare, mesure « sociale » par excellence de la présidence Obama. Ce vote expéditif, intervenu en pleine nuit, démontre la volonté de fer du Parti républicain de rendre des comptes aux franges les plus radicales de sa base électorale.

Entre protectionnisme et vulgaire xénophobie, Trump parle de l'Union européenne

Le dernier bluff avant son investiture ?

Entre protectionnisme et vulgaire xénophobie, Trump parle de l’Union européenne

Lundi, les déclarations de Donald Trump sur l’Union européenne faisaient la Une des principaux journaux internationaux. C’était la première fois qu’il s’adressait aussi directement à l’Union européenne et notamment à l’Allemagne, depuis qu’il a été élu président des États-Unis. Ses propos ont été particulièrement agressifs à l’égard de l’Allemagne. Mais Trump pourra-t-il aller au-delà de ses déclarations ?

Trump. Une transition présidentielle marquées par des convulsions.

Etats-Unis

Trump. Une transition présidentielle marquées par des convulsions.

Lors de son discours d’adieu, Barack Obama a mis en garde sur la possibilité d’une plus forte polarisation politique si le futur président ne cherchait pas à modérer sa politique. Trump quant à lui, maintient son discours protectionniste et réaffirme ses mesures racistes.

Françafrique. Quel bilan pour Hollande ?

Sommet de Bamako

Françafrique. Quel bilan pour Hollande ?

Quatre ans après le déclenchement de l’opération Serval, le Mali accueille, les 13 et 14 janvier, le 27e sommet Afrique-France, réunissant plus d’une trentaine de chefs d’États, dont François Hollande. S’il est nommé « Sommet de Bamako pour le Partenariat, la Paix et l’Émergence », les questions de sécurité et d’économies seront en réalité au centre des discussions. Ce sommet symbolique, le dernier de François Hollande, servira de vitrine au bilan de la politique africaine du quinquennat. Le bilan d’une politique impérialiste et guerrière visant à maintenir les intérêts de la France sur le continent africain, en continuité avec la politique de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, et en rupture avec son discours tenu en 2012 à Dakar dans lequel ce dernier promettait de rompre avec la Françafrique, ces réseaux politiques et économiques qui entretiennent l’influence néocoloniale de la France.

Fascisme. La Fondation Franco récompense la droite espagnole

Quand le Parti Populaire espagnol défend l’image du dictateur

Fascisme. La Fondation Franco récompense la droite espagnole

La Fondation Francisco Franco, qui « défend l’héritage historique » du franquisme, vient de récompenser trois dirigeants du Parti Populaire, le parti de « centre droit » du premier-ministre espagnol Mariano Rajoy.

Le dernier discours de l'ère Obama

États-Unis

Le dernier discours de l’ère Obama

Plus de 20 000 personnes se sont rassemblées à Chicago pour écouter le dernier discours d’Obama en tant que président des États-Unis. L’occasion de revenir sur le futur mandat de Trump et le mythe d’une société « post-raciale ». En matière de politique extérieure, il a affirmé que les États-Unis devaient être « vigilants, mais pas effrayés », en référence aux relations avec la Russie et la Chine.

Des milliers de réfugiés risquent la mort frappés par la vague de froid

Ouvrir les frontières de l’Europe forteresse

Des milliers de réfugiés risquent la mort frappés par la vague de froid

La vague de froid en Europe afflige les réfugiés qui vivent dans des campements et des logements précaires. L’organisation Médecins sans frontières dénonce le fait que l’Union européenne ne prenne aucune mesure pour les aider.

L'Amérique d'abord, les conflits ensuite

Le protectionnisme de Trump réveillera-t-il l’anti-américanisme ?

L’Amérique d’abord, les conflits ensuite

Philippe Alcoy

« Make America great again », « America first ». Il y a longtemps que le discours d’un président de la principale puissance mondiale n’avait pas été aussi ouvertement nationaliste. Et la traduction économique de cette soi-disant opposition aux politiques du « libre marché internationalisé » s’appelle protectionnisme. Et celui-ci, appliqué par une puissance impérialiste, provoque inévitablement des frictions, aussi bien avec ses partenaires-concurrents qu’avec les pays soumis à sa domination.

Mexique : « libéralisation » des hydrocarbures, nouveau coup dur au pouvoir d'achat des travailleurs

« la liberté du renard dans un poulailler »

Mexique : « libéralisation » des hydrocarbures, nouveau coup dur au pouvoir d’achat des travailleurs

Au Mexique ont été annoncées des mesures de libéralisation du marché de l’énergie et la privatisation de l’entreprise publique PEMEX pour 2017. D’emblée, une augmentation de 20% du prix de l’essence a été annoncée. Face à la contestation populaire, la pression politique et médiatique est de plus en plus forte : les économistes et les politiques défendent l’idée que, dans l’intérêt général, il faudrait mieux laisser le libre marché dicter le prix des combustibles et de l’énergie. Les bons principes libéraux sont de sorties pour justifier ce qui, à l’évidence, est la meilleure solution pour les entreprises et parmi les pires pour l’immense majorité de la population mexicaine. D’ores et déjà, la contestation se fait entendre, avec des manifestations pour protester contre cette mesure qui va aggraver la tendance inflationniste de l’économie mexicaine et la fonte du pouvoir d’achat des travailleurs, déjà bien entamé par des salaires parmi les plus faibles au monde.

Le protectionnisme de Trump contre les géants de l'automobile américains. Vraiment ?

Vrai-faux coup de gueule de Trump

Le protectionnisme de Trump contre les géants de l’automobile américains. Vraiment ?

La stratégie de communication de Trump par tweets assassins a encore fait la couverture des journaux : début janvier, General Motors (GM) et Ford étaient attaqués par le magnat de l’immobilier au sujet de leurs usines mexicaines. Après les annonces de plusieurs marques de l’automobile au sujet de leur implantation américaine, le candidat a crié haut et fort la réussite du protectionnisme. Cependant, derrière ces « ralliements » du patronat se cache surtout la confiance de celui ci dans le nouveau président pour attaquer plus durement encore les ouvriers de l’automobile et des autres secteurs, rendant le secteur plus rentable que jamais.

USA. Trump ne nie pas l'ingérence de la Russie dans les élections, mais minimise les faits

Cyberattaque du Kremlin pour délégitimer Clinton

USA. Trump ne nie pas l’ingérence de la Russie dans les élections, mais minimise les faits

Alors que Donald Trump avait multiplié les gestes d’ouverture à destination de la Russie durant sa campagne, il a pendant longtemps nié l’implication de la Russie dans l’affaire du piratage des e-mails de l’équipe de Clinton, en opposition aux déclarations d’Obama et des agences de renseignement américaines. Pour la première fois, il semble faire machine arrière.

« La Françafrique, la France à fric, ça ne marche pas. Et la jeunesse africaine n'en veut plus ! »

« La Françafrique, la France à fric, ça ne marche pas. Et la jeunesse africaine n’en veut plus ! »

Entretien. Porte-parole de la Coordination parisienne des sans-papiers, Anzoumane Sissoko est aussi l’un des porte-parole de la Coordination internationale des sans-papiers et migrantEs, aujourd’hui représentée dans dix pays européens et dans cinq pays d’Afrique. Avec lui, nous revenons sur la situation du Mali, en particulier sur la préparation d’un contre-sommet social.

Mexique. Des milliers dans les rues contre le « gasolinazo » de Peña Nieto

Crise et explosion sociale

Mexique. Des milliers dans les rues contre le « gasolinazo » de Peña Nieto

« Qu’est-ce que vous auriez fait à ma place ? ». C’est surtout cette petite phrase que l’on a retenue du discours de près de huit minutes du président mexicain Enrique Peña Nieto, adressé à tout le pays vendredi dernier pour convaincre que sa mesure antipopulaire relevait du « bon sens ». Rien n’y a fait. Entre moqueries et profond mécontentement, les travailleurs et les classes populaires du Mexique ont intensifié les manifestations ce week-end contre l’augmentation de 20 % du prix de l’essence.

Guerre économique : La Corée du sud réclame 815 millions à Qualcomm

« Business et politique »

Guerre économique : La Corée du sud réclame 815 millions à Qualcomm

Alors qu’une procédure avait été lancée en novembre 2015, l’autorité de la concurrence de Corée du sud a imposé le 28 décembre dernier une amende de 815 millions de dollars à l’entreprise américaine Qualcomm, spécialisée dans les puces mobiles. Si les autorités coréennes s’appuient sur leurs lois anti-trust, il est clair qu’une guerre économique est déclarée pour obtenir à plus bas coup les brevets de la multinationale, comme cela avait été le cas en février 2015 lors d’un épisode similaire avec les autorités chinoises.

Sandrine Bakayoko jeune ivoirienne décédée dans le camp de la honte à Cona en Italie

Face à une vie quotidienne insupportable : la révolte de migrants

Sandrine Bakayoko jeune ivoirienne décédée dans le camp de la honte à Cona en Italie

Sandrine Bakayoko avait 25 ans et rêvait de devenir coiffeuse à Milan, elle était malade depuis plusieurs jours mais lundi 2 janvier lorsqu’elle à fait un malaise les responsables du centre d’accueil de Cona ont mis du temps à réagir, elle est morte quelques heures plus tard. Suite à cela dans la nuit du 2 au 3 janvier des migrants du camp se sont révoltés pour dénoncer leurs conditions de vies à l’intérieur de ce soi-disant centre « d’accueil » situé à Cona au nord de l’Italie.

Viols en Centrafrique. Fin des poursuites contre les soldats français de la mission « Sangaris »

Les violeurs ne seront pas condamnés

Viols en Centrafrique. Fin des poursuites contre les soldats français de la mission « Sangaris »

Plusieurs enquêtes avaient été ouvertes en 2014, mettant en cause des soldats dans de sordides histoires de viols en RCA, déployés dans le cadre de la mission française Sangaris. La justice a classé deux enquêtes pour viols et une seule reste en cours, pour « agression sexuelle ». Une décision odieuse, qui vise à couvrir les pires crimes commis par l’armée française.

0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 960