^

Culture et Sport

Par Fabrizio Bajec

Poème pour tout recommencer #2

Nous publions un deuxième poème du poète Fabrizio Bajec que lui a inspiré les événements politiques en cours.

à ce jeu-là vous êtes toujours meilleurs
la provocation ressemble à un gant qui nous colle
et nous arrache du goudron chaud
seules les plumes vous manquent
je ne vous trouve pas ridicules
mais payés pour faire du mal
majesté descendez venez dans la boue
commissaires de l’union enlisez-vous
et que l’on cesse de compter tandis que
vous notifiez toujours les autres cognent
et nous perdons la voix le front s’ouvre
d’avoir tant poussé vos gardiens
qui nous répondent sur leurs chenilles
écrasez-nous si vous ne pouvez nous servir
sommes-nous encor républicains je ne sais
mais éloignez ces bottes de nos faces
si vous craignez la vérité l’ingratitude

(Fabrizio Bajec)

Crédit photo : Taranis news